Le livre fétiche d’Anne Freitag

Anne Freitag

Des pages remplies de poésie et de sagesse faisant la part belle aux arbres, êtres qui ont tant à nous apprendre. Tel est le livre fétiche d'Anne Freitag, conservatrice au Musée cantonal de zoologie à Lausanne où elle s’occupe des collections d’invertébrés, conçoit des expositions et étudie les fourmis.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par

«J’ai reçu ce petit livre à Noël et je l’ai dévoré en moins de deux jours. Boucar Diouf, biologiste, humoriste, conteur et chroniqueur, y parle avec simplicité et poésie des arbres. Il nous emmène dans son Sénégal natal pour faire la connaissance de Mpak Yaye, le plus vieux baobab de son village, qui a tant de choses à raconter à celui qui s’arrêtera sous son ombre. Entre contes, connaissances botaniques et petites histoires de sa propre vie, Boucar Diouf nous guide à travers le monde des arbres et des hommes. Comme le dit Christian Messier en préface : Boucar voit dans l’arbre un reflet de notre humanité, un être qu’il faut apprivoiser afin de mieux apprendre à se connaître soi-même. »

Rendez à ces arbres ce qui appartient à ces arbres - B. Diouf Ed. La Presse 125 p., 23 € / 32 CHF

Extrait :

« Là, le dos contre le tronc de Mpak Yaye, (...) je ferme les yeux et je replonge dans mon passé. J’y revois alors les troupeaux de zébus traversant les pâturages et les paysans chantant en chœur (...). Mais il me suffit de soulever une paupière pour réaliser rapidement que la savane n’est plus celle de mon enfance. Elle est méconnaissable à cause d’une dégradation extrême de l’environnement. »

Couverture de La Salamandre n°236

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 236
Octobre - Novembre 2016
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir