La loutre, entre musc et épreintes

Loutre / © Christian König

Les conseils du naturaliste Guillaume Cochard pour augmenter vos chances d'observer la loutre tant rêvée.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par

« Difficile de voir la loutre, mais encore assez facile de la pister sur le canal maritime de la Basse-Loire. Elle marque son territoire sur des endroits surélevés en y déposant de l’urine, du musc ou des épreintes, des petits tas de crottes qui marquent son territoire. Si ces dernières sont fraîches, l’odeur de poisson est forte ! Quand le niveau de l’eau est bas, on peut observer les empreintes du mustélidé sur les petites sablières, avec parfois la trace de ses griffes et de sa palmure. »

Natif de Corsept, en Loire-Atlantique, Guillaume Cochard est aide-bagueur et conservateur des réserves du Massereau et du Migron, sur l'estuaire de la Loire. Ce jeune naturaliste passionné nous entraîne sur ces vastes zones humides protégées.

Couverture de La Salamandre n°206

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 206
Octobre - Novembre 2011
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir