Transformez votre jardin en un paradis à hérissons  !

Dans son jardin, c'est surtout de nuit que l'on peut observer le hérisson. / © Cyril Ruoso / Biosphoto

Le hérisson fait du bien à nos jardins. Mais la réciproque est-elle toujours vraie? Attention aux pièges et aux dangers pour ce petit animal. Quelques astuces peuvent lui faciliter la vie.

Avatar de Frédéric Lisak
- Mis à jour le
Article d'origine par

Après un long hiver passé dans un nid douillet, le hérisson se réveille et commence ses balades nocturnes dans la campagne ou à travers plates-bandes et potagers. A moins d'être de très grande taille, un jardin isolé ne constitue pas un territoire suffisant pour cet insectivore, à plus forte raison pour une famille. Il est donc indispensable de lui aménager des passages chez vos voisins.

A part cela, quelques mesures simples peuvent transformer votre terrain en un véritable paradis pour ces animaux extrêmement utiles. Ne passent-ils pas la nuit à dévorer limaces et autres larves croqueuses de légumes ? Et puis, quel beau spectacle de les voir trottiner au crépuscule à travers la pelouse. Ce voisinage sympathique durera longtemps à condition de n'utiliser aucun insecticide ni poison au potager, à part éventuellement en dernier recours des anti-limaces exclusivement à base d'orthophosphate de fer.

© Derek Middleton / Biosphoto

Pas de déménagement précipité !

Si vous surprenez un hérisson en balade sur un bord de trottoir et que vous le trouvez adorable au point d’avoir envie de le ramener chez vous, abstenez-vous ! Imaginez qu’il s’agisse d’une mère partie en chasse un instant, et que ses petits attendent tout près… Et puis ne vous inquiétez pas pour lui : le hérisson est un animal sauvage maraudeur qui s’éloigne parfois de plus d'un kilomètre.

Seule circonstance (largement) atténuante : si l’animal rencontré est roulé en boule au milieu d’une route, remettez-le sur le bon chemin d'un jardin avoisinant.

Si votre trouvaille est un bébé, ne le touchez pas et revenez voir dans un petit moment si sa maman ne l'a pas récupéré. S'il est toujours là et qu'il a l'air mal en point, appelez un musée d'histoire naturelle, un vétérinaire ou un centre de soins pour la faune sauvage.

Ouvrez-lui des passages

Un seul jardin comme terrain de chasse ne suffit pas. Grâce à des petits passages dans les clôtures, hauts de 5 à 6 cm, le hérisson pourra se balader entre plusieurs parcelles. Attention toutefois : ne créez pas de sortie donnant sur une route !

Sauvez-le de la surchauffe

En été, lors des périodes de sécheresse, les hérissons peuvent gravement souffrir de déshydratation. Une soucoupe d’eau disposée dans un endroit tranquille leur permettra d’étancher leur soif. Mais n'y mettez jamais de lait, ça leur donne la diarrhée !

Facilitez sa chasse

Le hérisson déteste marcher sur des gravillons. Si vous voulez lui faire plaisir, privilégiez donc des allées de pierres plates. Sinon, il adore les pelouses rases à l’abri du vent, car ce sont des terrains idéaux pour chasser les vers de terre.

Evitez les noyades

Les bassins, les mares et les piscines de jardin sont des pièges mortels s’ils ont des bords abrupts. Si un hérisson trop curieux y tombe, il ne pourra plus remonter et, épuisé, finira par s’y noyer. Pour éviter ce genre de drame, aménagez les mares avec un bord en pente douce et laissez en permanence une planche de salut à moitié dans votre piscine.

Offrez-lui un nid 5 étoiles

Matériel

  • une quinzaine de bûches
  • une planche
  • un morceau de bâche
  • de la paille

Commencez par aménager un nid de paille ou de feuilles mortes dans un large espace entre deux bûches. Puis installez une planche et une bâche en plastique juste au-dessus de cette chambre pour protéger cette dernière de la pluie. Empilez à côté et au-dessus vos autres bûches en les calant bien, comme pour obtenir un vrai tas de bois. Cet abri pourra servir comme salle d’hibernation mais aussi pour une femelle et ses petits au printemps. Donc pas question de regarder si le gîte est occupé, le hérisson risquerait de l’abandonner.

Plus simplement, vous pouvez aussi laisser des tas de branches, de foin et de feuilles mortes au pied de votre haie. Une femelle hérisson y fera peut-être ses petits… et plein d'autres petits animaux profiteront de ces HLM biodégradables.

Conseils pratiques pour aider et sauver des hérissons

Consultez aussi les Miniguides suivants pour venir en aide à la faune du jardin:

24 heures d'un tueur de limaces

Comme beaucoup d’autres mammifères sauvages, le hérisson est un grand prudent :
il ne met le nez dehors qu’à la tombée du jour. Mais ses nuits sont tout sauf tranquilles...

Faites de votre jardin un parardis pour hérisson

© Claudius Thiriet / Biosphoto

9 h 30 du matin Alors que vous êtes au travail, le héris­son, lui, dort comme un vrai paresseux dans l’une de ses cachettes favorites.

Mais ne vous y fiez pas, son sommeil est léger. On n’est jamais assez prudent, même bardé de piquants et dissimulé sous un tas de bois ou une vieille planche…

20 heures ont sonné Il est temps de sortir se dégourdir les pattes. D’abord, il hume l’air le nez levé pour vérifier qu’il n’y a pas de danger aux alentours. Puis, une fois rassuré, le voilà parti. Son museau renifle le sol sans arrêt. Après une journée entière de repos, il a une faim de loup.

23 heures Pendant que vous dormez, le hérisson n’hésite pas à parcourir de grandes distances pour trouver un terrain de chasse idéal comme un beau jardin. Il va manger la nuit durant et peut engloutir du soir au matin plus d’une centaine de limaces et d’insectes en tout genre.

4 heures du matin Notre hérisson termine sa nuit blanche. Durant sa balade nocturne, il aura rencontré d’autres hérissons. Parfois ils se croisent en s’ignorant, mais cette nuit de printemps était particulière : il avait rendez-vous avec une voisine. La fête a duré plusieurs heures.

Retrouvez tous nos bricolages.

Accédez à toutes nos activités famille.

Notre dossier spécial hérisson : 700’000 paillassons et nous !

Couverture de La Salamandre n°221

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 221
Avril - Mai 2014
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir