La couleur s’invite au voyage – étape#27

© Jean-Philippe Paul

Quelques cris aux accents tropicaux roulent dans le ciel bleu. Un guêpier splendide descend chasser quelques minutes dans le jardin.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Je sais que les guêpiers sont quelques-uns à nicher dans les berges de la rivière, à un kilomètre à peine du jardin. Mais je les ai très peu entendus cette saison. Quand leurs sifflements roulés rompent le silence de cet après-midi d'été, je m'use les yeux à essayer de les détecter. Là ! Ils sont cinq à capturer des insectes dans les airs à l'aplomb de la pelouse sèche. L'un d'eux s'approche de son vol élégant, rythmé par des glissés toutes ailes fermées. Une brusque ascendance et hop, il saisit une proie minuscule. Il s'approche encore et se pose au sommet d'un frêne dénudé par la maladie.

C'est toujours un plaisir d'admirer son plumage exotique, même si l'abondance de photographies le concernant a fini par rendre cet oiseau presque kitsch malgré lui.

Un vol soudain lui permet une nouvelle capture. Il revient au point de départ le bec orné d'un insecte jaune et noir. Guêpe ou syrphe, difficile à dire. Puis c'est le départ vert l'ouest, direction la plaine alluviale.

Merci joyau de passage pour ta noble visite.

Le 28 juillet - étape#27

Un guêpier s'invite au voyage - La Salamandre

Etape 27 de Mon voyage au jardin. / © Jean-Philippe Paul

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#26 Satanées voisines de table

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Articles sur le même sujet

Réagir