Légende d’automne

Grues cendrées (Grus grus) en vol migratoire. Depuis la Dent de Vaulion (Jura vaudois), 27 octobre 2009, 18h36. / © Gilbert Hayoz

A la saison du temps capricieux, mais aussi du temps des passions, le photographe rencontre la grâce là où il ne l'attendait plus.

Avatar de Gilbert Hayoz
- Mis à jour le
Article d'origine par

« J'aime bien cette saison avec ses temps changeants, ses lumières intimistes qui caressent la brume ou les feuillages en feu. C'est aussi le temps des passions. Des cerfs oubliant leur discrétion, des chamois hérissés sifflant d'un roc à l'autre. C'est pour ces derniers que j'étais parti quelques jours entre pâturages délaissés et falaises abruptes. Cette fois-ci, ils s'étaient amusés à me promener jusqu'au sommet sans me laisser la moindre chance de faire une image. Un peu déçu et fatigué, je me suis assis sur les hauteurs, laissant mes rêves s'échapper dans les couleurs mouvantes qui suivent le coucher du soleil. Et c'est ainsi que j'ai vu au loin s'étirer un filament souple d'oiseaux. Des grues cendrées ondulaient en suivant leur chemin de migration entre mon promontoire et le massif du Mont-Blanc baigné de crépuscule. Sans ces fameux chamois, je n'aurais pas poussé mon chemin jusque-là. Je suis rentré bredouille quant à mes espoirs, mais comblé par ce que je n'attendais pas. Il en va souvent ainsi dans la nature... et peut-être aussi dans la vie ? »

Gilbert Hayoz

Photographe naturaliste depuis 35 ans

La photo est une amarre très forte qui relie Gilbert Hayoz à la nature. Méticuleux, le photographe attitré de La Salamandre, installé au bord du lac de Neuchâtel, soigne lumière, cadrage et profondeur en parfait esthète. Aimanté par la nature sauvage, fou d'affût, il se ressource en s'imprégnant du sous-bois et de l'air des crêtes. Et tant pis s'il ne rapporte aucune image de sa sortie : les plus belles sont en lui, pas dans son appareil, dit-il avec humilité. Lorsque cet enseignant en branches artistiques délaisse son jardin bio et sa culture d'asperges, il part découvrir de nouveaux horizons. Notamment en Scandinavie ou en Europe de l'Est, terres de mystères.

naturephoto.ch

Couverture de La Salamandre n°212

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 212
Octobre - Novembre 2012
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir