Les perles de sang d’Ida – étape#43

© Jean-Philippe Paul

Les dernières framboises remontantes colorent la brume de novembre. Mais savez-vous d'où leur vient cette teinte charnelle ?

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Par quel miracle ces irrésistibles fruits rosés ont-ils échappé aux merles voraces ? Quelle aubaine ! Cette ultime poignée goûteuse réussit à me faire oublier un instant le saisissant brouillard. Mieux, je voyage en pensée, direction l'île de Crète, où serait née la jolie friandise. La mythologie grecque nous régale une fois encore avec une charmante histoire.

Zeus n'est encore qu'un bébé et ses deux nourrices désespèrent de l'apaiser pour mettre fin à ses pleurs et ses cris incessants. Il ne faudrait pas que son terrible père Cronos ne découvre où se cache son fils. Il le dévorerait. Ida, l'une des deux femmes chargées de veiller sur le tout jeune dieu, a soudain l'idée d'aller cueillir sur la montagne, de savoureux fruits blancs. Dans sa récolte précipitée, la demoiselle s'égratigne un sein. Quelques gouttes de sang perlent sur la récolte immaculée qui se colore instantanément. Depuis ce jour, les framboises arborent ce rose unique et portent le joli nom de Rubus idaeus (le rouge d'Ida).

Le 20 novembre 2017 - étape#43

A déguster : le livre Le jardin des dieux et notre Miniguide Baies et petits fruits.

Framboises et perles de sang d'Ida

© Jean-Philippe Paul

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#42 Retour à la terre

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Articles sur le même sujet

Réagir