L’avis des mouches

Il rêvait d'un documentaire décalé sur cet insecte agaçant. Mission accomplie pour le réalisateur Paul-Aurélien Combre avec le film qui fait mouche !

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par
L'avis des mouches, un film de La Salamandre

© L'avis des mouches, Paul-Aurélien Combre

Paul-aurélien Combre, quelle mouche vous a donc piqué pour rêver d'un film sur cet insecte mal-aimé?

C'est fascinant de voir à quel point la mouche est proche de nous… et en même temps on n'en parle jamais, on l'occulte complètement. Nous savons tout de la vie intime des girafes ou des lions dans la savane, mais silence radio sur notre compagne la plus fidèle. L'envie est venue de cet immense décalage. Je suis heureux que La Salamandre m'ait fait confiance et que j'aie pu réaliser L'avis des mouches.

Jamais aucun dégoût pendant le tournage?

Pourquoi ? (rires) Le côté parfois rebutant de la mouche, c'est justement cela qui est intéressant. Passer au-delà, c'est découvrir un animal à la vie aussi fascinante que peut l'être celle d'un dauphin ou d'un lynx. D'ailleurs, de manière générale, je suis convaincu que n'importe quelle forme de vie a énormément à nous apprendre.

L'avis des mouches, un film de La Salamandre

Paul-Aurélien Combre

Quel est le scénario de L'avis des mouches?

Les mouches en ont marre de tout ce qu'on leur inflige. Les humains sont trop mal informés. Alors, l'une d'entre elles décide de nous présenter un documentaire très sérieux, mais elle ramène sans arrêt sa fraise. En le regardant, vous saurez tout sur les mouches… y compris ce que vous ne leur avez pas demandé.

Un sujet difficile à filmer?

Oh oui ! La mouche est un animal très petit avec toutes les difficultés que cela suppose pour les prises macro : lumière, profondeur de champ… Mais c'est aussi une hyperactive difficile à suivre dans ses déplacements. Le plus compliqué a évidemment été en plein vol. Par chance, j'ai pu utiliser des caméras à haute vitesse et des séquences réalisées par des scientifiques avec des images ultra-ralenties.

Certaines de vos images sont carrément psychédéliques…

C'est voulu ! Je n'en pouvais plus de filmer des asticots sur fond brun dans des bouses. Alors, je les ai installés dans de la gélose transparente avec différents colorants. Le résultat est vraiment très beau.

Après ce film, les mouches, c'est fini pour vous?

Pas du tout ! J'ai contracté le virus. J'aimerais bien un jour réaliser une comédie musicale sur ces animaux extraordinaires. J'ai déjà écrit la musique et les paroles. En fait, il ne me manque plus que le financement.

A voir

L'avis des mouches, un documentaire drôle et instructif de Paul-Aurélien Combre. DVD joint au numéro 241 de La Salamandre pour les abonnés à la formule films ou à commander sur : www.boutique.salamandre.net

A écouter

Mathieu Vidard s’intéressera lui aussi aux mouches dans La Tête au Carré, la quotidienne scientifique de France Inter mardi 29 août 2017 de 14h à 15h. Une émission à ne pas manquer !

A prendre sur le terrain

Notre nouveau Miniguide sur les mouches. Pour s'initier à la prodigieuse diversité des diptères. Disponible sur : www.boutique.salamandre.net

Découvrez le dossier complet de La Salamandre n°241 consacré à la mouche : Pourquoi la mouche ?

Voir d'autres bandes-annonces et la boutique Salamandre Films. Retrouvez nos actus vidéos et abonnez-vous à notre chaîne YouTube.

Couverture de La Salamandre n°241

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 241
Août - Septembre 2017
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir