Les dessous chics de Vanessa – étape#33

© Jean-Philippe Paul

Un vulcain fraîchement métamorphosé prend le soleil sur la terrasse. L'occasion d'admirer la face cachée si subtile de ce papillon migrateur...

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Vanessa atalanta, c'est son nom savant. Commun et bien connu avec son motif contrasté noir, rouge et blanc, le papillon vulcain est un chouette personnage du jardin.

Celui que je vois ce matin paraît du jour, tellement il est beau et propre. Il se chauffe aux premiers rayons du soleil sur la terrasse. Dans ces conditions, l'approcher est chose aisée. Le mouvement lent de ses ailes alterne entre deux positions : soit verticales et collées, soit étendues à plat en mode panneau solaire. Dans le premier cas, je découvre l'incroyable beauté de la riche mosaïque de sa face inférieure. Je m'amuse de son regard étrange prolongé d'un nez pointu et je m'étonne de sa fourrure brune à reflets pourpres.

Est-il né ici ? Peut-être, car le jardin abrite suffisamment d'orties pour nourrir les chenilles de cette espèce. Va-t-il séjourner puis passer l'hiver ? Rien de moins sûr car le vulcain est un papillon migrateur. Chaque printemps, il colonise le nord de l’Europe depuis le sud et se reproduit un peu partout. Puis, en automne, la génération alors engendrée migre à son tour en direction du sud.

Des chercheurs de l’Université de Berne, en Suisse, ont lancé une opération visant à mieux comprendre les mouvements du vulcain à l’échelle continentale, à l’aide de la science participative. Tout le monde peut participer au projet en signalant ses observations. Je me prête aussitôt au jeu grâce au site internet partenaire du projet dans ma région.

Le 6 septembre 2017 - étape#33

A relire : notre dossier sur la cousine du vulcain, la belle-dame : les prouesses des vanesses.

A redécouvrir : notre film Métamorphoses.

Etape 33 de Mon voyage au jardin.

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#32 Mais où va la grenouille d'or ?

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Réagir