C’est déjà l’été ! – étape#59

© Jean-Philippe Paul

Avec l'arrivée de la pie-grièche écorcheur, tous les migrateurs sont revenus autour du jardin. Les fleurs d'avril se changent en fruits, les grillons chantent. Pas de doute, c'est l'été qui débute.

Avatar de Jean-Philippe Paul

Publié par

Je reconnais ce cri d'alarme nasillard, le mâle de pie-grièche écorcheur est arrivé dans le pré voisin où pâturent des chevaux comtois. Il y a quelques jours encore, il était peut-être au milieu des gnous du Grand Rift Africain. J'adore cet oiseau, dernier représentant de sa famille que l'on peut encore observer sans trop de difficulté. Ses cousines la Grise et la Tête rousse s'effacent dramatiquement et prennent le chemin de feu la pie-grièche à poitrine rose, disparue il y a 50 ans.

Ma voisine l'Ecorcheur est une prédatrice d'insectes qui compte parmi les derniers voyageurs à arriver au printemps. Hasard symbolique, aujourd'hui débute l'été astronomique. C'est à dire la définition de la saison utilisée notamment par les Chinois et qui considère le solstice d'été (21 juin) au milieu de l'été et non au début comme dans notre vision calendaire occidentale. Que le jour le plus long soit le cœur de l'été et non son commencement me paraît aujourd'hui être une évidence !

De plus, cette approche est selon moi beaucoup plus en phase avec la nature de nos régions. Il suffit de voir pointer tous ces signes estivaux : mini-cerises, mini-pommes, oisillons qui piaillent, libellules qui filent et, malheureusement, premières faucheuses dans les champs.

Et l'automne alors ? C'est pour dans trois mois, le 6 août !

Le 6 mai 2018 - étape#59

Suivez désormais chaque quinzaine ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

*Retrouvez l'étape#58 **Une semaine... une vie !*

Réagir