3 conseils autour du lierre

Lierre / © ArendV 0914

Découvrez comment on peut utiliser le lierre et observer la faune qu'il abrite avec nos trois conseils.

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Article d'origine par
Le lierre, un hiver sous les tropiques - La Salamandre

© Sylvain Leparoux

Liane d’intérieur

Pergola, couvre sol, habillage de clôture… Le lierre sauvage et ses cultivars ornementaux vont comme un gant au jardin. Rustiques et toujours verts, ils se bouturent facilement en octobre-novembre. Coupez à 15 cm un jeune rameau, effeuillez sa base et plantez-le dans un pot rempli de terreau. Posez-le sur le bord intérieur d’une fenêtre jusqu’à ce que la plante soit vigoureuse.

Isolation végétale

N’arrachez pas le lierre des murs de votre logis. Cette couche isolante absorbe les excès d’humidité et vous fera économiser un peu de chauffage ou d’air conditionné.

De plus, elle assainit l’air ambiant de ses benzènes polluants. Enfin, c’est un liquide vaisselle à portée de main : faites bouillir 100 g de ses feuilles riches en saponines dans 2 L d’eau durant 15 min. C’est prêt !

Aux premières loges

Tout au long de l’année, le lierre abrite un véritable fan-club. Observez avec discrétion les allers-retours des oiseaux en pleine nidification, inventoriez les butineurs d’automne et démasquez les croqueurs de feuilles.

© Sylvain Leparoux

Liane très populaire, le lierre fleurit quand les autres plantes fanent. Son feuillage toujours vert offre gîte et couvert, même aux portes de l’hiver. Partez à la rencontre de cette belle plante et admirez les dessins de Sylvain Leparoux dans notre article lié.

Les fruits du lierre à voir aussi en dessin.

Retrouvez le lierre dans la Minute Nature : le lierre et la tortue

Couverture de La Salamandre n°242

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 242
Octobre - Novembre 2017
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir