Le ballet des larves

L’émergence des larves de coccinelles est un spectacle extraordinaire et fragile. / © Gilbert Hayoz

En quelques jours, les œufs s’assombrissent. Puis les jeunes coccinelles éclosent . Les larves sortent de leur coquille. Bonjour la vie !

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Un premier œuf a éclos. La tête de la larve se redresse, ses pattes se déplient et dessinent dans l’espace des mouvements très lents. Une seconde, puis une troisième larve émergent à leur tour d’un fût trop étroit. Ensemble, elles développent une chorégraphie issue de la nuit des temps : le sacre du printemps.

Se libérer

Les danseurs semblent esquisser le mystère profond de la vie et de la naissance. Ils sont transparents. Leur tête pâle est encadrée de chaque côté par trois petits points rouges qui suggèrent des yeux en devenir. Devenir ! C’est l’aboutissement de leurs efforts démesurés. De contorsions en arabesques, les corps segmentés se libèrent de leur carcan rigide. Le premier danseur pose ses pattes sur son fût. Sous la lumière, son manteau s’obscurcit. Ses mouvements se calment.

© Gilbert Hayoz

Récupérer

Un rythme silencieux anime les artistes. Sur toute la scène les mêmes gestes sont répétés, scandés par la foule des larves qui naissent. Bientôt, à mesure que les corps retombent, il n’y a plus un bras levé. On dirait que les danseurs sont morts.

Epuisés, ils resteront ainsi prostrés plusieurs heures avant de croquer une partie de leur œuf. Puis, peu à peu, ils quitteront la scène de leur éclosion, abandonnant les enveloppes de leur première vie.

Manger

Sans rien à dévorer, ces êtres qui tout à l’heure dansaient mourraient en moins de quarante-huit heures. Mais leur mère a pris le soin de les placer à quelques centimètres d’une colonie de pucerons. Alors, les larves avides et aveugles cherchent, zigzaguent, touchent et finissent par refermer leurs mandibules.

Petit, leur premier puceron sera facilement immobilisé. Si la proie est plus grosse, la jeune larve se hisse sur son dos, puis commence à lentement dissoudre sa monture. Il lui faudra résister à quelques ruades désespérées pour en venir à bout…

© Gilbert Hayoz

Retrouvez la totalité du dossier consacré aux coccinelles : Sur la piste des coccinelles.

Découvrez maintenant en image l'émergence d'une autre larve, celle du moustique.

Couverture de La Salamandre n°173

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 173
Avril - Mai 2006
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir