Le chant de la glace

Paysage sonore de glace. / © Jean-Philippe Delobelle (photomontage Jean-Luc Wisard)

Lorsque l'hiver saisit puis relâche, il compose une partition aux accents de combat intersidéral. Sur la glace.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par

Le thermomètre indique -19°C. Pas de vent. Le lac est figé, les alentours ensevelis. Tout semble réuni pour vivre un silence absolu.
Surprise, c'est tout le contraire qui se produit. La combe est emplie d'une voix inédite aux accents extraterrestres. Une voix qui chante, explose et résonne. Tantôt l'onde semble se heurter à un obstacle invisible, tantôt elle se propage vers un au-delà improbable. Alternant basses aux accents guerriers et ponctuations musicales.
C'est comme une révélation, et pourtant c'est une des partitions les plus anciennes de la Terre. Un chant de glace. Une glace que notre imaginaire associe volontiers à tout ce qui est inerte, sans vie, sans vibration. Au contraire de la chaleur qui nous paraît toujours sensible, vivante et créatrice. Mais comme le souligne l'écrivain Emmanuel Hussenet fasciné par l'Arctique, ce qui aurait pu être déconcertant, voire décevant, c’est qu’elle reste insensible, mais la glace est touchée, bien plus que l’homme, qui fait mine de ne pas entendre. Qu'elle ait un cœur qui bat n'a rien de surprenant.
Alors réjouissons-nous des clameurs des lacs cristallisés de nos montagnes. Elles sonnent la résistance de l'hiver.

Dégustez la séquences audio proposée par Boris Jollivet.

La glace est aussi une œuvre d'art visuel, découvrez les clichés de Jean-Philippe Macchioni.

Couverture de La Salamandre n°227

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 227
Avril - Mai 2015
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir