La Terre ne ment pas !

Fentes de dessiccation dans les argiles provoquées par la sécheresse. / © Alessandro Staehli

Entretien de novembre 2015 sur le changement climatique avec Martine Rebetez, professeure à l’Université de Neuchâtel.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

Des scientifiques contestent les changements climatiques. Que leur répondez-vous ?

Aucun chercheur sérieux n’émet plus de tels doutes ! Les personnes qui le font sont payées pour cela ou ce sont des incompétents qui relaient des documents provenant d’internet. Le lobby des combustibles fossiles finance des actions pour discréditer les résultats scientifiques. Aux USA par exemple, des industries pétrolières soutiennent certains politiciens et journalistes…

Les climatologues prédisent un futur apo­ca­lyptique. A quoi faut-il s’attendre ?

Le futur sera la simple résultante de nos émissions de gaz à effet de serre. Il est de plus en plus évident que nous devrons faire face à un réchauffement important qui nécessitera de grands efforts d’adaptation. Il ne faut pas attendre, il faut agir. Maintenant !

Est-il vrai que le climat se réchauffe moins vite que ce qui était prévu par les scénarios ?

Non. D’ailleurs 2015 et surtout 2016 risquent de battre de nouveaux records avec le retour d’El Niño. Renforcé par le réchauffement global, ce phénomène naturel provoque de forts bouleversements climatiques sur l’ensemble de la planète. Et les émissions de gaz à effet de serre à l’origine de ces dérèglements vont continuer de croître.

Avec quelles conséquences sur la biodiversité ?

Les modèles prédisent des extinctions massives, mais sans pouvoir tenir compte des adaptations possibles des espèces, de leurs interactions ou des microclimats locaux. Certains écosystèmes, comme la forêt boréale ou la savane, vont s’étendre. D’autres, comme la toundra ou la forêt tropicale, en feront les frais.

Couverture de La Salamandre n°231

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 231
Décembre 2015 - Janvier 2016
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir