Avenir gris pour notre écureuil roux ? – étape#35

© Jean-Philippe Paul

Le passage de l'écureuil roux dans le jardin est toujours un moment charmant. Mais les générations futures pourront-elles en profiter encore longtemps ? Pas sûr...

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

L'écureuil est resté discret et furtif tout l'été. Avec les premières lueurs d'automne, il se montre davantage. D'une part, il doit être plus actif pour faire ses réserves. D'autre part, les feuilles des frênes malades tombent déjà et ne dissimulent plus autant notre acrobate roux. Ce matin, je réalise ma plus belle observation de l'année. Il est là, immobile, sur une branche en plein soleil. Bain de lumière ?

Mes lectures récentes à son sujet me laissent songeur. Au Royaume-Uni, l'introduction de l'écureuil gris américain a exterminé le roux de tout le pays à l'exception des régions les plus au nord. Deux raisons pourraient expliquer l'impossible cohabitation entre les deux cousins : l'impitoyable concurrence alimentaire du robuste yankee et un méchant virus qui s'avère fatal pour notre protégé et inoffensif pour l'invasif.

Mauvaise nouvelle, un scénario identique se reproduit dans le nord de l'Italie, avec les mêmes ingrédients. L'écureuil roux a déjà déserté des secteurs entiers colonisés par des dizaines de milliers d'écureuil gris. La France et la Suisse ont peur que l'envahisseur passe la frontière italienne et que rien ne puisse l'arrêter. Dans le Midi, c'est un cousin gênant venu d'Asie, l'écureuil de Pallas, qui est apparu dans les années 1960. Là encore, pas de place pour deux et l'écureuil roux tire sa révérence.

Le danger semble grand pour notre agile mangeur de noisettes car il ne fait jamais le poids face à la concurrence venue d'ailleurs...

Plus que jamais, je savoure mon instant privilégié en compagnie de ce personnage phare du jardin.

Le 24 septembre 2017 - étape#35

Avenir gris pour notre écureuil roux ? - La Salamandre

Etape 35 de Mon voyage au jardin. / © Jean-Philippe Paul

Suivez chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation véritable, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Retrouvez l'étape#34 L'oiseau qui traverse le Sahara d'une traite

Une semaine sur deux, Mon voyage au jardin est envoyé par e-mail aux abonnés de la rubrique.

Réagir