Attirance et séduction

Grand coq de bruyère / © Gilbert Hayoz

Quand un oiseau mâle affiche de l’écarlate, de l’orangé ou du vermeil, c’est signe de bonne santé. A l’heure de choisir, les femelles ne s’y trompent pas.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Chez les bêtes à plumes, le rouge, même par petites touches, est un instrument de séduction presque infaillible. Ainsi, des chercheurs de l’Université de Dijon ont montré que plus le bec des merles mâles est rouge-orangé, plus ils ont de succès auprès des femelles.

Bouvreuil pivoine branche

Bouvreuil pivoine / © Benoît Renevey

Rouge santé

Cette couleur fatidique, les merles, les rougegorges ou les bouvreuils sont incapables de la fabriquer eux-mêmes. Ils la trouvent dans leur alimentation sous forme d’un pigment appelé carotène. Non seulement celui-ci colore en rouge orangé, mais il stimule également la production d’anticorps et neutralise les radicaux libres nocifs pour l’organisme. Un oiseau riche en de tels pigments a forcément un système immunitaire performant. Rouge intense rime avec bonne santé.

Certains oiseaux affichent ce rouge de bon augure sur leur plumage. Mais celui-ci ne change qu’une ou deux fois par an, pendant la mue, et la coloration des plumes, établie pour de longs mois, peut donner une information largement périmée.

Macareux moine / © Gilbert Hayoz

Bec engageant

A l’inverse, chez les merles, les scientifiques ont montré que la couleur du bec informe presque en temps réel sur l’état des oiseaux. Les carotènes circulent en effet continuellement dans l’organisme et colorent ou décolorent ce bec en fonction de l’état physiologique de l’animal.

Les merlettes peuvent par conséquent lire en permanence la vitalité de leurs prétendants. Et c’est aussi au rouge du bec que les mâles se jaugent entre eux. Mais, attirante pour d’autres femelles, une teinte éclatante a évidemment une tout autre signification entre concurrents. Aguicheur il y a un instant, le rouge soudain intimide, excite et provoque.

Mûrs à souhait

A la fin de l’été, beaucoup de plantes tirent profit de l’excellente vision du rouge des oiseaux. Prenez les fruits des sorbiers, des cerisiers, des aubépines ou des framboisiers. Ou même les fraises dont la chair appétissante est incrustée de petites graines. Le marché est le suivant: je te nourris avec la pulpe de mes fruits et toi, tu iras déféquer mes graines un peu partout pour disperser mon espèce. Le passage dans ton tube digestif stimulera même la future germination de mes descendants.

Cerise vert rouge feuille fruit

Cerise / © Gilbert Hayoz

Tant que les fruits grossissent et que leurs graines ne sont pas mûres, ils restent verts et se confondent avec le feuillage. Une fois prêts, ils virent au rouge et à l’ultraviolet, deux couleurs visibles de loin par les oiseaux. Promptement assimilés par leur organisme, les carotènes orangés vont stimuler leur système immunitaire au moment de migrer et à l’aube de l’hiver.

Fraise / © Gilbert Hayoz

Pourquoi des gosiers cramoisis ?

Poussins de bruant jaune nid oisillons

Poussins de bruant jaune / © Jacques Gilliéron

La plupart des oisillons, quand ils voient ou entendent un de leurs parents, ouvrent un large bec dont l’intérieur est fortement teinté de rouge ou d’orange. Ce signal visuel extrêmement fort stimule les adultes à lâcher graines ou insectes dans le ou les gosiers les plus colorés.

Chez le goéland leucophée, la communication visuelle fonctionne dans l’autre sens. Les adultes ont une tache rouge à l’extrémité inférieure du bec, qui stimule les poussins. En frappant cette tache avec leur propre bec, les jeunes poussent leurs parents à régurgiter la nourriture qu’ils sont allés chercher.

Pourquoi le flamant rose ?

C’est quand ils atteignent l’âge de se reproduire que le plumage des flamants roses rougeoie magnifiquement. Le pigment responsable de cette coloration rose et rouge provient de la carapace et des muscles de petites crevettes que les flamants extraient des eaux saumâtres. Ces crevettes rougissent à cause des algues microscopiques rouge vif dont elles se nourrissent.

Ainsi un carotène sert-il successivement à la photosynthèse de l’algue, à la protection de la crevette contre les ultraviolets et enfin au flamant pour renforcer son système immunitaire et afficher sa bonne santé. C’est d’ailleurs exactement le même pigment, brusquement activé par la chaleur, qui donne leur couleur rouge vif aux homards ébouillantés.

Flamant rose / © Gilbert Hayoz

Retrouvez tous les articles du dossier : Rouge, la reine des couleurs.

Converser comme un manchot, briller comme une luciole, attendre son heure comme un saumon... Les animaux ont beaucoup à nous apprendre dans le domaine de la séduction ! Découvrez leurs secrets dans le livre "Séduire comme une biche" de Jean-Baptiste de Panafieu et Jean-François Marmion. Mise en bouche dans notre article.

Couverture de La Salamandre n°189

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 189
Décembre 2008 - Janvier 2009
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir