Allô la Terre ?

Dans son édito de La Salamandre 229, le rédacteur en chef Julien Perrot a comme un petit coup de blues et avoue sans détour sa crainte des lendemains sur Terre.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Peut-on encore être optimiste en 2015 ? Peut-on espérer que l’humanité se ressaisisse ? A première vue, il y a mille raisons d’espérer. Retour du castor ou du faucon pèlerin, renaturations ou réintroductions en tous genres… Ce sont ces bonnes nouvelles que j’aime voir et mettre en avant. Hélas, du côté des mauvaises, certaines pèsent dramatiquement lourd : déforestation accélérée, pillage des océans, démographie explosive, réchauffement programmé, désastre des schistes bitumineux ou de l’huile de palme…
L’enjeu planétaire est connu. Protéger la nature, c’est protéger l’homme et son avenir. Pourtant, sur le terrain, tout autour de nous aussi, jamais on n’a détruit la vie aussi vite et fort. Dans mes cauchemars, je vois un monde dévasté, sans abeilles, sans papillons, sans fleurs. Un monde gris et empoisonné où les champs ne sont plus survolés par aucun oiseau. Regardez le dernier film de Vincent Chabloz. Vous verrez que la réalité commence parfois à y ressembler. Le comble ? Ceux que cela inquiète sont souvent pris pour de doux rêveurs.
En France, le soufflé du Grenelle de l’Environnement est retombé, le robinet des financements s’est tari et la ministre chargée du sujet n’a plus d’écologie que le nom. En Suisse, malgré un cri d’alarme lancé ce printemps par la communauté scientifique, la stratégie nationale biodiversité patine pour cause de contexte politique défavorable. Qui parmi nos élus se soucie vraiment de l’avenir de notre Planète… au-delà des élections ou de la prochaine crise économique ? Qu’ils aient le courage de le dire, de se lever ! Qu’ils le disent et surtout qu’ils agissent ! Et que nous puissions voter pour eux !
J’en vois peu qui se lèvent. Elections fédérales en octobre. Sommet sur le climat en novembre… Tout va continuer à ronronner sur Terre. Et souvent, j’ai peur pour demain.

Couverture de La Salamandre n°229

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 229
Août - Septembre 2015
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir