3 activités à faire avec le sorbier des oiseleurs

«Pendant qu'un merle s'active à décrocher une baie, un bourdon se pose brièvement (12 novembre!)» / © Olivier Loir

Le sorbier fait partie de ces arbres à tout faire: joli pour les yeux, délicieux en cuisine, utile pour les oiseaux... à vous de jouer!

Avatar de Sophie Giriens
- Mis à jour le
Article d'origine par

Déterminer

Dans son milieu naturel, on peut confondre les feuilles du sorbier des oiseleurs avec celles du frêne ou du sureau. Chez ces arbres, les feuilles sont composées de folioles. Pour les distinguer, regardez d’où les feuilles partent sur le rameau : si elles sont insérées face à face, c’est un frêne ou un sureau. Si elles sont décalées, c’est un sorbier.

Une feuille de sorbier est composée de plusieurs paires de folioles et d'une foliole terminale. / © Olivier Loir

Goûter

Découvrez de nouvelles saveurs en faisant de la gelée de baies de sorbier. Cuites pendant au moins une demi-heure, débarrassées de leurs graines et mélangées avec beaucoup de sucre, les baies donnent une gelée qui accompagne particulièrement bien un plat de viande. Ne mangez pas les fruits crus : l’acide parasorbique garantit un aller simple pour les toilettes.

Planter

L’homme a sélectionné de nombreuses variétés de sorbiers pour la forme de leurs feuilles, de leurs rameaux ou la couleur de leurs baies. Mais toutes ne sont pas attractives pour les oiseaux. Pensez-y si vous les bouturez ou plantez des semis. En savoir plus sur le sorbier, un hôte très généreux pour les gourmands à plumes.

Pour en savoir plus sur le sorbier

Lisez notre article associé Resto chez l'oiseleur

Couverture de La Salamandre n°236

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 236
Octobre - Novembre 2016
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir