Accueillir le gui dans son jardin

Arbre recouvert de guis / © Laurent Willenegger

Inviter le gui dans son jardin, quelle idée ! Et pourtant... ses jolies boules vertes habilleront vos arbres nus l'hiver et fructifieront pour le plus grand bonheur des grives.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

Avant d'envisager l'installation de cette curiosité botanique dans votre jardin, n'oubliez pas que le gui peut affaiblir l'arbre sur lequel il pousse. SI vous êtes décidé à offrir ce ravitaillement hivernal aux oiseaux, cueillez quelques fruits mûrs et conservez-les dans un lieu frais, mais pas au réfrigérateur. A la fin de l'hiver, écrasez les baies sur le tronc ou sous une branche d'un arbre fruitier ou d'un autre feuillu, en veillant à ce que la graine reste collée. N'oubliez pas de vous laver les mains, car la pulpe est toxique.

Avec un peu de chance, une petite boule verte se développera. Mais attention: votre gui ne produira des baies que s'il s'agit d'un individu femelle.

Pour en savoir plus sur le gui

Rendez-vous sur notre article associé Gui, perle d'hiver.

Couverture de La Salamandre n°219

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 219
Décembre 2013 - Janvier 2014
N° complet

Réagir