Comment l’abeille s’envoie en l’air

En bonus de notre dossier 10 rendez-vous, zéro tabou de La Salamandre n° 242, vivez LE moment de grâce de la vie de l’abeille domestique. Un accouplement en vol, rapprochement rare et précieux qui inaugure le règne de la reine.

Avatar de Nathalie Jollien
- Mis à jour le
Article d'origine par

« La jeune reine encore vierge est à la veille de son premier vol nuptial. Le moment est capital et rempli d’incertitudes. Elle doit rejoindre, à un moment très précis, la horde de faux-bourdons (abeilles domestiques mâles) qui l’attend dans le ciel.

Dès que la reine prend son envol, elle est aussitôt poursuivie par les faux-bourdons qui ne peuvent résister à ses phéromones.

Une fois sa mission accomplie, le faux-bourdon retombe au sol, le bas-ventre déchiré. La reine rentre aussitôt à la ruche. Les ouvrières savent, à la forme de son abdomen, que l’accouplement a bien eu lieu.

Elle effectuera encore quelques vols nuptiaux au cours des jours suivant, le temps de contenir suffisamment de spermatozoïdes, afin de lui permettre de féconder des œufs tout au long de sa vie. Les spermatozoïdes ont une durée de vie d’une demi-douzaine d’années. La reine peut alors se mettre à pondre. En assurant la relève, l’avenir de la colonie est désormais beaucoup moins incertain. »

Tiré du documentaire «Abeilles - Une Vie pour la Reine», partie 04/05 de Wolfgang Thaler et Herbert Habersack, 1998.

Cette vidéo est un bonus de notre dossier 10 rendez-vous, zéro tabou.

Couverture de La Salamandre n°242

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 242
Octobre - Novembre 2017
N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir