3 conseils pour observer les foulques

« La foulque immerge sa tête, puis ressort avec le bec plein de characées qu'elle avale goulument! » / © Jérôme Gremaud

Devenez un expert des foulques avec ces quelques astuces pratiques. Rendez-vous sur sur une berge, un ponton ou un port face au lac.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

Distinguer

Chez la foulque, les deux sexes sont très semblables. Tentez de reconnaître la femelle, généralement un peu plus petite que le mâle… En période de reproduction, la plaque frontale de ce dernier est plus large que chez sa partenaire. Chez les jeunes, un duvet gris blanchâtre donne un aspect de peluche. Sa cousine gallinule poule d’eau fréquente aussi le port mais de manière beaucoup plus discrète. On la reconnaît à son bec rouge à pointe jaune.

Estimer

Combien d’individus compte aujourd’hui la flotte de macroules ? Dénombrez-les aux jumelles ou à la longue-vue. Notez les effectifs dans un carnet pour suivre l’évolution des regroupements hivernaux au fil des jours ou des semaines. Attention : en cas de mauvais temps, foulques, canards et autres palmipèdes se concentrent dans des secteurs abrités, ports, baies ou canaux…

Chronométrer

Montre ou smartphone à la main, chronométrez la durée des plongées : 5 secondes, 10 secondes… ou plus ? Tout dépend de la profondeur de l’eau, du type de nourriture recherchée ou du but de l’immersion : pêche ou fuite devant un prédateur ?

Pour aller plus loin

...et découvrir les autres oiseaux du lac, ressortez votre Miniguide n°7: Les oiseaux du lac.

Ou plongez-vous dans notre article associé La flotte des foulques macroules.

Couverture de La Salamandre n°225

Cet article est extrait de la Salamandre
n° 225
Décembre 2014 - Janvier 2015
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir