Vol Cape Town – Bruxelles intercepté

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Publié par

8 mai 2014, Bruxelles. En reportage en terres belges pour un dossier à venir sur le faucon pèlerin, notre rédacteur Alessandro Staehli a assisté à la prédation d’un martinet noir fraîchement arrivé d’Afrique.

Migrateurs au vol puissant, les martinets sont régulièrement au menu de Falco peregrinus, l’oiseau le plus rapide au monde.« Ils sont revenus à Bruxelles il y a une semaine à peine… Et celui-ci est déjà le deuxième martinet que les pèlerins ramènent en quelques jours ! » s’exalte Didier Vangeluwe, biologiste de l’Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique.

La webcam installée dans le nichoir posé sur la cathédrale a enregistré l’apport de la proie par le père faucon. Avec leurs cris stridents et affamés, les trois poussins de la nichée accueillent le délicieux repas…D’après le spécialiste belge, le couple de la cathédrale a déjà capturé 39 oiseaux différents ! Parmi cette liste impressionnante, on trouve aussi quelques espèces inattendues. Caille des blés, pluvier argenté ou grèbe castagneux, par exemple, sont des migrateurs nocturnes qui ne s’arrêtent pas en ville. Pour les capturer, les faucons chassent de nuit en profitant vraisemblablement de l’éclairage en dessus de Bruxelles. Une adaptation absolument géniale pour un rapace diurne !

faucon-pelerin-bruxellesPour tout savoir sur les faucons pèlerins urbains, patientez jusqu’au mois d’août 2015 : La Salamandre se rend à Bruxelles, Paris, Rome et Neuchâtel pour préparer un numéro dédié à ce rapace. Surprises garanties !

Depuis 2004, un couple de faucons pèlerins niche sous un abat-son de la cathédrale des Saints Michel et Gudule de Bruxelles. Le rapace se perche souvent sur les gargouilles.
(Photo: © Didier Vangeluwe)

N’attendez plus, abonnez-vous à La Salamandre!

Articles sur le même sujet

Réagir