Au pays des champs bleus

Le ciel s'assombrit sur le Plateau de Valensole. Une pluie torrentielle va bientôt figer toute vie durant quelques heures. / © Jean-Philippe Paul

Au cœur des Alpes-de-Haute-Provence, le Plateau de Valensole revendique des contrastes, des parfums et des couleurs inoubliables.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par

Une vaste étendue bleue s'offre au regard du visiteur comme une carte postale. En cette fin juin, l'été explose en une caricature. Des touristes du monde entier commencent à affluer sur le Plateau. Les plus beaux champs de lavande sont convoités par les photographes professionnels pour des mariages ou des photos de mode… C'en est trop ! Et si on s'éloignait un peu de toute cette agitation pour s'imprégner d'odeurs et d'ambiances uniques ?

Paradis des abeilles

Les sens sont d'emblée bousculés lorsque l'on pose le pied à Valensole en été. Ici, les couleurs rivalisent de force entre l'or des blés, le rouge de la terre, le rose pâle des sauges, le vert des vergers et le bleu endémique des lavandes. L'odeur évidemment enivre littéralement comme dans une parfumerie géante. Mais tout cela était presque attendu, annoncé dans tous les guides. La surprise vient des oreilles. L'atmosphère bourdonne comme nulle part ailleurs de millions d'abeilles. A l'heure où ces insectes disparaissent partout, on s'en trouve véritablement saisi d'émotion. Le miel de lavande parachève cette extase sensitive.

Valensole, entre ciel et terre

Si l'on se fie à cet océan de lavande et de lavandin, on pourrait croire que le soleil est immortel. Ne nous y trompons pas. La veille s'est abattu un déluge. En quelques heures, les sillons se mirent à ruisseler et les rivières ont perdu pied. Difficile alors de ne pas penser à Jean Giono. Dans Manosque-des-Plateaux , l'auteur provençal parlait de Valensole en ces termes : « il est pour moi l'ami magnifique, mais il est le mauvais compagnon de ce paysan des plaines. Il est le jeteur de grêle, le porteur d'éclairs, le grand artisan des orages. »

Fils de la Durance

Le Plateau de Valensole repose sur une couche de plusieurs centaines de mètres d'épaisseur de bancs de poudingue à galets, de sables, de grès et de limons. C’est la Durance qui a œuvré durant 10 millions d’années pour amener tout ce matériel à coups de pluies diluviennes et de crues paroxysmiques. Les pierres innombrables illustrent la diversité des roches arrachées aux Alpes : granites et gneiss du massif du Pelvoux, roches vertes ligures, variolites du Drac, grès d’Annot, flyschs de l’Embrunais…
Aujourd'hui, c'est sans considération géologique que les œdicnèmes, cochevis, outardes et autres raretés méditerranéennes déambulent au milieu des galets et des cultures. Suivons-les!

Eclairage par Laurent Bouvin

Valensole, le pays des champs bleus

Laurent Bouvin / © Jean-Philippe Paul

Laurent Bouvin Agriculteur et ornithologue

  • 1972 Naissance à Menton (Alpes-Maritimes).
  • 1996 Devient agriculteur à Valensole.
  • 2006 Passe en agriculture biologique.
  • 2012 et 2014 Huile d'olive bio médaillée d'or départementale.

Les parties hautes du Plateau de Valensole, à 600 mètres d'altitude, sont couvertes d’intenses cultures de lavandin et de céréales. On y trouve aussi des oliviers parmi les plus hauts de France, des amandiers parfois centenaires et des chênes truffiers. Un désert biologique ? « Pas du tout! » , parole de Laurent Bouvin. Cet agriculteur bio installé avec sa compagne Geneviève Auric à la ferme Monaco est un adepte de la bande enherbée. « Dans mes oliviers, l'herbe permet à de nombreux animaux d'exister. Fourmis, carabes, étourneaux et micromammifères s’en donnent à cœur joie ! Bien plus que chez mes voisins qui griffonnent pour avoir un sol nu.» Et bonus, cette pratique douce semble limiter le développement de la mouche de l'olive qui a sévèrement frappé l'oléiculture méditerranéenne l'an dernier. Dans les oliveraies enherbées de Laurent Bouvin, les fruits contaminés tombés au sol sont consommés avant que le développement de la mouche ne s'achève.

Dans ses lavandes, le paysan éclairé alterne des bandes de 90 cm en herbes hautes avec des lignes de même largeur de la plante parfumée. « ça fourmille de vie dans le sol à chaque coup de pioche. Et j'ai des densités d'alouettes 6 à 7 fois supérieures à celles des parcelles voisines. » Pas de doute, l'agriculteur ornithologue comprend mieux que quiconque les liens étroits entre le métier de la terre, le paysage et la biodiversité. Pendant qu'il repique ses lavandes, l'outarde canepetière et le bruant ortolan l'encouragent en chantant.

Itinéraire

Accédez à la carte détaillée de cette balade dans le PDF en bas de page.

distance:11,4 km

durée: 4h15

  • (1) Partir du bas du village sous le grand parking principal. Suivre le sentier de petite randonnée balisé vers le nord-est.
  • (2) Monter à gauche en suivant le chemin balisé de petite randonnée qui est d'abord en zone résidentielle.
  • (3) Prendre à gauche devant la ferme des Barbegiers.
  • (4) Prendre à droite en direction du Mas Saint-Andrieux.
  • (5) Passer par la Moutonne.
  • (6)Environ 150 m après Monaco, tourner à gauche pour privilégier un chemin parallèle à l'itinéraire balisé longeant l'Ubac de Notre Dame, plus naturel et moins résidentiel. Puis rejoindre Valensole en bouclant au point (2)

Accès en transports publics

Accéder à Manosque en train.
Horaires disponibles sur http://goo.gl/h3iNmA

Horaires de bus entre Manosque et Valensole disponibles sur http://goo.gl/SsTRvy

Manger & dormir

Office du tourisme de Valensole +33 492 74 90 02 http://valensole.fr

Marché provençal pour le pique-nique, chaque mercredi et samedi, 8h-13h.

Camping municipal Les Lavandes +33 492 74 86 14 /+33 672 48 48 44 http://camping-valensole.fr

Chambre d'hôte DO MI SI LA DO RE bogaert.patrick@wanadoo.fr / +33 492 74 07 75

Chambre d'hôte Les Marronniers +33 492 74 87 42 / +33 689 90 86 75 / christiane.carat@gmail.com

Matériel & règles d'or

  • Prendre crème solaire et chapeau.
  • Ne pas pénétrer dans les champs agricoles.
  • Prudence en cas d'orage, ils peuvent être très violents.

Ailleurs dans la région…

Non loin de Valensole, le Verdon

Gorges du Verdon / © Jean-Philippe Paul

A) Basses gorges du Verdon Entre le village d'Esparron-de-Verdon et le lac du barrage de Sainte-Croix, les gorges présentent un patrimoine archéologique fabuleux. On y lit l'histoire de l'homme du paléolithique dans un cadre paysager exceptionnel.

B) Manosque Idéalement située entre Luberon, Durance et Verdon, à une heure de la mer et de la montagne, Manosque a su garder un centre historique riche et plein de charme. Visitez le Centre Jean Giono, en l'honneur du célèbre écrivain originaire de la ville.

C) Forcalquier La Citadelle, au centre de la ville, est un ensemble de fortifications remarquables, surmontées par la chapelle Notre-Dame-de-Provence. La vieille ville pittoresque, datant du XIIIe siècle pour certaines demeures, est faite de ruelles et de places étroites et possède une riche architecture.

D) Les Mées Les Pénitents des Mées sont une curiosité géologique et paysagère qui vaut le détour. La légende dit que ces colonnes géantes représentent les moines pétrifiés par saint Donat au temps des invasions sarrasines. Les malheureux auraient été punis pour s'être épris de jeunes femmes Mauresques ramenées d'une croisade.

E) Digne-les-Bains La préfecture des Alpes-de-Haute-Provence est une ville thermale renommée. Mentionnée pour la première fois en 1180, sa cathédrale Notre-Dame-du-Bourg est l’une des plus belles églises romanes de Provence.

Vous aimerez aussi notre article sur des producteurs d'huile essentielle de lavande, Evelyne et Jacky Boyer au hameau des Chauvets dans le Midi de la France.

Couverture de La Salamandre n°228

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 228
Juin - Juillet 2015
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir