Une cigogne noire relâchée dans le Jura

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

Une jeune cigogne noire a retrouvé la liberté jeudi 16 avril après 6 mois de convalescence au Centre de soins Athenas (Jura). Elle a pris son envol avec une balise Argos sur le dos. La Salamandre y était!

C’est le grand jour!

Sa migration a été interrompue l’automne dernier par une collision avec une ligne électrique dans les Vosges. Transférée au Centre Athenas avec une aile endommagée, cette jeune cigogne noire a passé l’hiver à se faire soigner et choyer par l’équipe du refuge. En ce début d’après-midi, elle est auscultée une dernière fois et pesée par Gilles Moyne, directeur du centre… 3,14 kg, un poids idéal pour rejoindre ses congénères qui reviennent d’Afrique.

Paul Brossault, coordinateur du suivi de la cigogne noire en France à l’Office national des forêts (ONF), a fait le déplacement. Les bagueurs Frédéric Chapalain et Luc Strenna, du Centre de recherches sur la biologie des populations d’oiseaux (CRBPO), sont là pour équiper la star de deux bagues et d’une balise Argos GPS solaire. Un tel équipement permettra aux ornithologues de suivre la réinsertion de l’oiseau dans la nature et ses déplacements pour les mois et les années à venir.

L’envol

Vers 15h, l’équipe sort la jeune cigogne noire devant le centre de soins, accompagnée de deux cigognes blanches qui vont également retrouver la liberté. Sous les yeux ravis d’un public restreint, invité pour l’occasion, les trois échassiers migrateurs s’envolent sous le ciel du Revermont jurassien. Ironie du sort, la cigogne noire qui n’avait pas pu rejoindre le Sahel cet hiver se fait baptiser dès sa sortie par une légère pluie de sable saharien!

Le Centre Athenas, situé vers Lons-le-Saunier (Jura), recueille le tiers des cigognes noires blessées de France. La majorité des individus accueillis sont des jeunes de première année et un quart des causes de traumatisme concerne une collision avec le réseau électrique.

La cigogne noire est bien plus rare et discrète que sa cousine la cigogne blanche. On n’a dénombré que 38 nids en France en 2014 et le Jura n’en compte qu’un seul. Elle ne niche pas en Suisse où elle ne fait que passer lors de ses migrations.

La Salamandre consacrera son dossier aux cigognes en avril 2016. Grâce aux informations de sa balise Argos, nous vous donnerons à ce moment-là des nouvelles de cet oiseau miraculé!

Plus d’infos sur le site national sur la Cigogne noire et sur l’article consacré par le Centre Athenas.

Source vidéo : Jean-Philippe Paul, La Salamandre.

Réagir