Agir sous le signe du hérisson

Thérèse Schwab devant une plaquette en terre cuite de "Charte des jardins" façonnée à la main par ses soins. / © Sandro Campardo

Potière, l'ancienne institutrice du village de Saint-Blaise aime la terre depuis toujours. Puis elle a eu envie d'agir. Avec quelques amis, Thérèse Schwab a fondé un groupe qui fait connaître et protéger la nature. Initiative exemplaire.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

A la porte de son atelier, une plaque d'argile carrée à l'effigie d'un hérisson. Suspendu comme un talisman, cet objet façonné à la main marie les deux passions qui traversent la vie de Thérèse Schwab. Passion pour une terre brute, cuite sans émaux, douce et sauvage tout à la fois. Et passion pour la terre qui nous porte, celle qu'on sème, celle qui nous fait vivre.

« Quand j'étais petite, je passais tout mon temps libre dans la forêt ou au bord de la rivière. La nature était mon refuge. C'est elle qui m'a permis de surmonter l'épreuve de la séparation de mes parents. Aujourd'hui encore, j'ai une grande dette envers elle » , confie-t-elle.
En 1979, Thérèse Schwab s'installe avec son mari pasteur et ses enfants à Saint-Blaise, village vigneron du littoral neuchâtelois. Dix ans plus tard, elle déménage avec toute sa famille à la cure située à côté du centre scolaire du Vigner. A son initiative, un portail est installé, qui rend accessible son vieux jardin aux classes du collège. Thérèse Schwab y partage sa curiosité pour la nature avec écoliers et collègues.

Papillon vole

En 2005, avec sa classe, la Neuchâteloise originaire du Jura bernois participe à l'action pédagogique « Papillon vole » proposée par l'association Pro Natura. A la fin de l'année scolaire, impressionnée par l'intérêt suscité chez ses élèves et leurs parents, elle contacte quelques autres habitants du village pour imaginer une suite à cette aventure.

Agir sous le signe du hérisson

« Le déclin des papillons n'est pas une fatalité. Dans un jardin, sur un balcon, des gestes simples peuvent faire revenir beaucoup d'entre eux. » Thérèse Schwab Saint-Blaise (Neuchâtel), 11 août 2010. / © Sandro Campardo

Un collègue, un biologiste, un artiste peintre et trois parents d'élèves répondent à son appel. L'informel « Groupe nature de Saint-Blaise » est né. Depuis lors, ses membres se réunissent, souvent dans son atelier, au rythme d'une soirée-séance tous les trois ou quatre mois. Ces citoyens engagés mettent sur pied plusieurs actions grâce notamment à une collaboration constructive avec la commune. Avec le temps, le départ de certains fondateurs est compensé par l'arrivée de forces nouvelles. A ce jour, le Groupe compte dix membres actifs.
Entre-temps, en cinq ans, comme tout le reste du littoral neuchâtelois, le village a continué à se densifier par la construction de nombreux nouveaux bâtiments. Les chantiers ont fleuri et la verdure a reculé. « Beaucoup de gens vivent dans un désert sans même s'en rendre compte. »

Le défi du millénaire

En réaction, la retraitée aimerait que le Groupe mette à profit le millénaire de Saint-Blaise en 2011 pour mettre en valeur quelques coins de nature qui résistent encore au détour des ruelles. L'idée serait de concevoir un sentier éducatif qui attire l'attention de la population sur la valeur d'une part méconnue de son patrimoine.
Et Thérèse Schwab de rêver à l'éclosion d'une multitude d'initiatives similaires dans chaque commune, chaque quartier. « Si vous aimez la nature et que vous souffrez comme moi de sa destruction, cherchez quelques personnes qui partagent la même sensibilité. Et lancez-vous ! »

Agir sous le signe du hérisson

Thérèse Schwab / © Sandro Campardo

Thérèse Schwab

  • 1942: Naissance à Sonvillier, dans le vallon de St-Imier (BE).
  • 1963: Institutrice dans les montagnes du Jura bernois. Classe à 4 niveaux.
  • 1967: Mariage puis départ pour Haïti.
  • 1975: Après avoir séjourné en Côte d'Ivoire et au Congo, retour en Suisse avec ses trois premiers enfants.
  • 1977: Découvre la poterie.
  • 1979: S'installe à St-Blaise (NE). Reprend l'enseignement du chant, du dessin et surtout de l'environnement.
  • 2005: Fonde le Groupe nature de St-Blaise.

Plus d'infos

Suivre les activités du Groupe nature de St-Blaise

La version originale de la Charte des jardins développée dans le canton de Genève

Adhérer à la fédération des clubs « Connaître et protéger la nature » qui fournit à ses membres conseil et documentation.

Des clés pour agir

Créer un groupe Pas besoin de statuts ni d'association pour faire vivre un petit groupe dynamique. Cherchez autour de vous quelques personnes qui partagent le même intérêt pour la nature. Réunissez-vous et, comme le conseille Thérèse Schwab, imaginez une première action modeste, adaptée à vos forces. A titre d'exemple, voici ce qu'a concrétisé ces dernières années le Groupe nature de Saint-Blaise :

Des sorties découverte En s'appuyant sur les compétences de naturalistes de la région, le Groupe nature organise chaque année une à deux excursions à la découverte de la nature. Oiseaux du lac, champignons ou baies succulentes ont réuni de 30 à 70 partici-
pants. Pour assurer la promotion de chaque sortie, des dépliants sont distribués à l'école, des affiches placardées dans le village et un article envoyé au bulletin local.

Des talus fleuris Le Groupe nature a convaincu la commune de différer à l'automne la fauche d'une dizaine de talus à la flore particulièrement intéressante, autant de milieux de choix pour les papillons. La population a été sensibilisée à cette action par une soirée spéciale et la pose de panneaux explicatifs en des lieux stratégiques.

Des jardins vivants Enfin, le Groupe nature s'est inspiré de la Charte des jardins conçue à Genève pour proposer lors d'une soirée d'information à la population dix mesures simples pour ménager de la place à la nature dans les jardins. Les personnes intéressées ont la possibilité d'acheter pour l'afficher chez eux un emblème en terre cuite conçu par Tina Moor et cuit par Thérèse Schwab.

Couverture de La Salamandre n°200

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 200
Octobre - Novembre 2010
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir