Sous l’eau pour le brochet

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Publié par

Sous l'eau pour le brochet

La rédaction est immergée dans le prochain dossier dédié à notre requin d’eau douce. Dans les coulisses du projet brochet.  

Comme tout animal, La Salamandre suit son cycle de vie. Rédaction des textes, choix des images, mise en page… Un parcours minuté jusqu’au grand jour du bouclage. Quand vous la recevez et qu’elle sent le papier nouveau dans votre boîte aux lettres, la revue a été terminée depuis une trentaine de jours.

Pile en ce moment par exemple, à cinq semaines du bouclage, rédacteurs et graphistes rament pour préparer le prochain numéro. Le sujet? Après les sorties de nuit de Jean-Philippe Paul sur les traces de légendaires chauves-souris (Salamandre n° 230), les affûts crépusculaires au goupil par Julien Perrot (Salamandre n°231), c’est au tour d’Alessandro Staehli de plonger dans l’intimité de l’un de nos plus grands prédateurs aquatiques: le brochet commun. Le rédacteur est sous l’eau… au sens figuré car tout baigne pour l’instant. Mais comment s’y prendre pour compiler ce que les naturalistes connaissent de ce mystérieux poisson?

Traités, monographies, interviews, littérature scientifique ou autres rapports: tout commence par une recherche exhaustive d’informations. Hélas, ce poisson impressionnant n’a pas fait couler beaucoup d’encre. Heureusement, Dario Zuccari, grand passionné du carnassier depuis sa plus tendre enfance, a partagé son savoir en écrivant un livre de presque 400 pages en autoédition : Il luccio e le acque (Le brochet et les eaux). Une véritable bible… aquatique !

Plume à la main et entouré de livres, le rédacteur tisse ensuite la trame de la grande histoire. Envie d’une petite avant-première? Le plongeur-photographe Michel Lonfat partagera son amitié incroyable avec un brochet de plus d’un mètre de longueur! Au bout de plusieurs centaines d’immersions avec ce poisson et ses congénères, le Valaisan a atteint un niveau d’intimité tout simplement unique avec cet animal sauvage.

Et vous? Avez-vous déjà pris des selfies avec un prédateur muni de 700 dents?

 

Selfie avec un brochet

Michel Lonfat et son complice Saturnin, un brochet particulièrement confiant. / © Michel Lonfat

 

Réagir