Une nature à l’identité corsée

Vue sur les hauteurs de Vivario, en montant vers le col de Bocca Palmente. / © Karine Poitrineau

Des montagnes qui touchent le ciel, des paysages à couper le souffle et des espèces endémiques par dizaines. Bocca Palmente, paradis de naturaliste.

Avatar de Karine Poitrineau
- Mis à jour le
Article d'origine par

Non loin des côtes sauvages qu'embaument les cistes et les immortelles, des maquis touffus où le parfum du myrte répond à celui du romarin, les alentours de la gare de Vizzavona semblent moins exotiques à mon regard de « continentale ». Il y a quelque chose de familier dans l'odeur d'humus, dans les troncs gris et lisses des hêtres et dans le murmure du vent dans les jeunes feuilles qui se dégage des environs du point de départ de cette balade.

Faux jumeau

Le dépaysement survient très vite. Au bord du chemin qui mène à Bocca Palmente, une première rencontre rappelle que nous sommes bien en Corse, en plein paradis naturaliste. Posté sur une pierre, un reptile me lance une œillade en forme d'invitation. Lézard des murailles ? Non: lézard tyrrhénien: sa tête est plus massive et sa robe plus colorée que son cousin du continent, absent de l'île.

Lézard tyrrhénien / © Karine Poitrineau

Un peu plus haut, des arbres au tronc imposant et parfaitement droit s'élancent vers le ciel. Le laricio, une variété de pin noir typique de Corse, constitue l'essence principale des forêts d'altitude locales. Au sein des véritables cathédrales végétales qu'il peut former vit un petit oiseau rare: la sittelle corse, endémique à l'île de Beauté (> encadré plus bas).

Le jeu des différences

Isolée du continent, la nature a pris des accents particuliers: de nombreux animaux et plantes se sont singularisés jusqu'à former des espèces distinctes. On se prend vite au jeu de guetter les «spécialités locales». Là, ce lézard massif à l'allure de mini-varan est celui de Bedriaga, qui fréquente les montagnes corses et sardes. A la lisière de la forêt, des aulnes odorants, des arbustes rabougris présents uniquement ici. Et ce petit passereau au plumage teinté de jaune-vert? Un venturon local. Même cette plante aux feuilles élégamment découpées qui pousse au bord du chemin est une hellébore… de Corse!

Terre de caractère

A quatre pattes, en admiration devant la très épineuse astragale de Genargentu, qui forme des tapis sur le sol aride, on en oublierait presque de contempler le paysage magnifique qui s'est ouvert devant nous, à l'approche de Bocca Palmente. Qu'on la scrute dans le détail ou qu'on la considère dans son ensemble, la nature corse garde ce caractère exceptionnel. Sauvage et farouchement indépendante!

Sittelle, si corse !

Découverte seulement en 1883 par un naturaliste anglais, la sittelle corse ne se rencontre que dans les forêts de pins laricio de l'île de Beauté, entre 700 et 1800 m d'altitude. Cousin éloigné de la continentale sittelle torchepot, ce petit oiseau sait aussi descendre le long des troncs la tête en bas. Ne le cherchez pas sur les troncs, il a plutôt tendance à squatter l'extrémité des rameaux en compagnie des mésanges et des roitelets.
Notre acrobate est un oiseau rare : il en resterait un peu moins de 2000 couples, alors qu'il est présent dans l'île depuis un million d'années. Son avenir dépend notamment de la préservation d'arbres morts au sein des forêts de pins laricio. Il a en effet besoin de troncs au bois suffisamment décomposé pour y creuser la cavité dans laquelle il installera son nid au printemps.

Sittelle Corse / © J.-F. Seguin / seguin-images.com

Itinéraire

Accédez à la carte détaillée de cette balade dans le PDF en bas de page.

Bocca palmente, col ouvert

Gare de Vizzavona > Bocca Palmente > Gare de Vizzavona

dénivelé: 760 m

  • Emprunter le GR20 Sud (1).
  • Au niveau de la maison forestière, traverser la route pour suivre le balisage jaune du sentier Palmento (2).
  • Rejoindre le GR20 qu'on peut continuer à suivre.
  • A droite pour atteindre le col (compter 25 minutes jusqu'au col et 20 minutes supplémentaires pour les bergeries d'Alzelo), à gauche pour redescendre sur Vizzavona (3).

Balade anglaise, à la cascade

Gare de Vizzavona > Cascade des Anglais > Vizzavona

dénivelé: 300 m

  • A partir du même itinéraire, bifurquer vers le sentier de la Femme Perdue (4).
  • A la jonction avec le GR20, revenir en direction de Vizzavona (5).

Accès en transports publics

Arrêts de trains réguliers en gare de Vizzavona (ligne Bastia-Ajaccio). Horaires sur voyages-sncf.com ou sur train-corse.com

Hébergement, tuyaux gourmands et activités

Pour organiser votre hébergement, n'hésitez pas à consulter le site commune-vivario.com

Pour organiser vos randonnées, un coup d'œil sur celui du Parc naturel régional peut être utile.

Et pour découvrir la Corse sans voiture, une bonne adresse.

Parmi nos coups de cœur, le bar-restaurant-refuge de la Gare de Vizzavona propose un accueil chaleureux et une cuisine traditionnelle. Le patron offre la liqueur de myrte aux lecteurs présentant ce numéro. Environ 40 places en refuge. Tél. : +33 (0)4 95 47 22 20 ou +33 (0)6 09 76 75 05.

Les chambres d'hôtes Casa Alta, à 500 m de la gare, sont ouvertes toute l'année. Cinq chambres soignées dans un splendide bâtiment ancien. Tél. 04 95 47 21 09 ou 06 75 27 13 11

A Vivario, Epicerie Chez Caline. Ouverte toute l'année, on peut y acheter d'excellents fromages. Tél. +33 (0)4 95 47 22 27

Activités de pleine nature, dans le respect de l'environnement : Altipiani, 5, rue Pr. Santiaggi, 20250 Corte. Tél. +33 (0)6 86 16 67 91

Règles d’or et conseils

  • Comme pour toute balade en montagne, bien se chausser, surveiller la météo et éviter de s'aventurer dans les torrents ou en altitude par temps d'orage.
  • Qui aime la nature la respecte : les animaux ont besoin de calme et les plantes n'apprécient pas qu'on les piétine.
  • Attention, risque d'incendie : ni feu ni cigarette !

Eclairage par Agnès Donnet

Agnès Donnet

Agnès Donnet

Agnès Donnet arpente depuis plus de 20 ans les étendues sauvages de Corse. Cette Iséroise d'origine a posé le pied sur l'île pour ses études et ne l'a plus quittée. Après des recherches en écologie et des brevets d'accompagnatrice en montagne et de monitrice d'escalade, elle s'investit maintenant à plein temps dans ses activités de pleine nature.

A) A casetta « Près de la maison forestière, une cabane de bois (casetta) abrite une exposition sur la forêt : sa gestion, ses particularités, les plantes endémiques qu'on y rencontre, les chauves-souris... Une bonne occasion d'en savoir plus sur la faune et la flore corses. »

B) Bergeries d'origine « Pour découvrir des bergeries encore en activité, on peut rejoindre celles des Pozzi, dont le nom signifie « puits ». A proximité se trouvent des pozzines, ces formations circulaires dont l'eau claire est bordée d'herbe rase. Un paysage emblématique de Corse, une mosaïque de bleu et de vert. »

C) Vasques bleues « Depuis la gare de Savaggio en direction du refuge de Pietra Piana, le chemin de randonnée « Mare a mare » dispose d'une portion accessible aux VTT. Il longe un torrent où de nombreuses vasques sont propices à la baignade. »

D) Miroir glaciaire « Depuis Vizzavona, les bons marcheurs pourront monter admirer le joli petit lac d'Oro. Comme tous les lacs d'altitude de Corse, son origine est glaciaire. En observant les roches environnantes, vous y retrouverez les stries caractéristiques d'usure de la glace. »

Couverture de La Salamandre n°209

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 209
Avril - Mai 2012
Article N° complet

Réagir