Pourquoi observe-t-on si peu de dauphins et de baleines depuis les plages du Midi ?

Grands dauphins en Méditerranée / © Sylvain cordier - Biosphoto

Comment expliquer que l'on observe si peu de cétacés depuis les plages du Midi? Explications d'Hélène Labach, Coordinatrice au Groupement d’intérêt scientifique pour les mammifères marins de Méditerranée et leur environnement (GIS3M).

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Article d'origine par
Pourquoi si peu de dauphins observés?

Hélène Labach

En effet, on voit peu de mammifères marins depuis les côtes méditerranéennes. La plupart des espèces vivent au large. Seul le grand dauphin fréquente régulièrement les eaux peu profondes du plateau continental. Cette espèce est d’ailleurs régulièrement signalée par les plaisanciers. On la voit encore plus facilement depuis le littoral occidental de la Corse.

Alors comment réaliser l’observation de ses rêves ?

L’été, les conditions météorologiques sont clémentes. La vue porte loin et on peut prendre plus facilement des embarcations. Et puis, certaines espèces comme les rorquals communs et les dauphins de Risso se montrent plus volontiers sur la côte à la belle saison.
Pour observer les animaux sans les déranger, le mieux est de contacter des opérateurs proposant des sorties d’observation. Ils sont assez nombreux tout le long de la côte, mais il faut impérativement choisir ceux qui ont le label High Quality Whale-Watching® qui garantit des sorties respectueuses des animaux. Des règles éthiques ont été formalisées par l’Accord international pour la conservation des cétacés de Méditerranée et mer Noire (ACCOBAMS) et le Sanctuaire Pelagos qui couvre 87 500 km2 entre l’Italie, Monaco, la Corse et la côte varoise.

Combien d’espèces peuplent ces eaux ?

Plus d’une vingtaine de cétacés ont été observés en Méditerranée, dont certaines occasionnellement comme la baleine à bosse. Parmi les plus communes, le seul représentant des mysticètes, c’est-à-dire les vraies baleines à fanons, est le rorqual commun. Avec une longueur atteignant 22 mètres pour un poids de 70 tonnes, c’est le deuxième cétacé le plus grand au monde après le rorqual bleu.
Du côté des odontocètes, ou cétacés à dents, la plus grande espèce est évidemment le cachalot. On observe cet animal mythique sur le talus continental ou dans les canyons sous-marins. Quatre espèces de dauphins peuvent aussi être observées : le grand dauphin, le dauphin de Risso, le globicéphale noir et le dauphin bleu et blanc. Ce dernier est le plus fréquent avec 40 000 individus rien que dans le nord-ouest de la Méditerranée.

Ces animaux sont réputés menacés…

Oui. La Méditerranée est une mer quasi fermée, très fréquentée par la navigation commerciale et avec des fonds marins très exploités. Ses rivages sont très peuplés et très touristiques. La première cause de mortalité non naturelle du rorqual commun et du cachalot, par exemple, est la collision avec les navires. La pollution, y compris sonore, les accidents liés à la pêche et les dérangements multiples complètent hélas le tableau.

Plateau continental

nom masculin

Prolongement d’un continent sous la surface d’un océan ou d’une mer, souvent profond de 100 mètres tout au plus. Lors des glaciations du Quaternaire par exemple, ces espaces étaient émergés. Le plateau continental est recouvert de sédiments issus de l’érosion des continents. La rupture de pente vers les profondes plaines abyssales s’appelle talus continental.

Couverture de La Salamandre n°235

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 235
août - septembre 2016
Article N° complet

Réagir