Pourquoi les punaises puent-elles ?

Punaise des baies (Dolycoris baccarum) / © Monique Morin / Bios

On se demande pour quelle raison les punaises nous infligent leur puanteur. La réponse de John Hollier, adjoint scientifique au Muséum d’histoire naturelle de Genève et spécialiste des hétéroptères.

Avatar de Sophie Giriens
- Mis à jour le
Article d'origine par
Pourquoi les punaises puent-elles ?

John Hollier

Si les punaises puent, c'est essentiellement pour se défendre ! Quand l’insecte est attaqué, il produit une odeur répulsive pour faire fuir les curieux. Le dégoût peut être provoqué par des effluves, mais également par le goût ou par des effets toxiques après ingestion.
Les odeurs se composent de différents cocktails de molécules qui ne servent pas uniquement à la défense. Certaines servent de signal d’alarme, d’autres de stimulant sexuel ou encore de signal d’agrégation ou de dispersion. Chez les punaises pentatomoidés, l’odeur émise par un parent rassemble les jeunes sous son corps pour les protéger.

Comment ces insectes produisent-ils les odeurs ?

Grâce à des glandes spéciales qui débouchent à l’arrière de l’abdomen chez les jeunes ou sur le côté du thorax chez les adultes. Les composés chimiques produits sont synthétisés par l’insecte lui-même ou récupérés à partir de la plante hôte dont il se nourrit. Les molécules défensives de la plante sont alors concentrées dans les glandes de l’insecte et relâchées sur le prédateur… comme un spray au poivre.

Les punaises ont-elles d’autres moyens de défense ?

Bien sûr. Leur couleur leur permet de se camoufler dans leur environnement. Elles miment leur plante hôte, du lichen, des feuilles ou des branches. Les toxines des végétaux peuvent aussi être séquestrées hors des glandes répulsives dans leur carapace. Les punaises affichent alors leur toxicité par des couleurs vives, souvent du rouge et noir comme le célèbre gendarme. En cas d’attaque, elles savent aussi se laisser tomber de leur support.
Quelques punaises carnivores comme les réduves et les notonectes ont même des pièces buccales assez puissantes pour percer la peau humaine.

Avec de telles stratégies défensives, ont-elles des prédateurs ?

Oui, car tout système a ses limites. De nombreux oiseaux et mammifères ne se laissent pas décourager par leurs odeurs, par exemple les rougegorges ou les musaraignes. Elles ne sont également pas à l’abri des parasitoïdes. Des guêpes ou des mouches recherchent les œufs, les nymphes ou les punaises adultes pour les parasiter. Ironie du sort, c’est justement grâce à leur odeur qu’elles les localisent.

Pour aller plus loin

Reportage avec une fan de punaises qui nous fait découvrir ces jolies bêtes autour de la maison.

Elles marchent sur l’eau, nagent, courent et volent... Prenez votre loupe et plongez dans l’univers insolite des punaises avec le Miniguide n°79 Les punaises !

Couverture de La Salamandre n°234

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 234
Juin - Juillet 2016
Article N° complet

Réagir