Poëta-Raisse, la fée désirée

Gorges de la Poëta-Raisse / © Gilbert Hayoz

La Poëta-Raisse est un bijou niché au creux du Val-de-Travers. Longtemps inaccessibles aux hommes, ses gorges tourmentées offrent aujourd’hui une promenade rafraîchissante.

Avatar de Fleur Daugey
- Mis à jour le
Article d'origine par

Gorges de la Poëta-Raisse / © Gilbert Hayoz

Plus la nature se fait désirer, plus elle promet d’être belle. Alors, quand le télésiège de Buttes m’ouvre ses bras, je lui préfère le chemin abrupt et obscur qui s’engouffre dans les bois.

Fraîcheur anisée

La forêt chuchote. Elle est encore trop proche des hommes pour laisser libre cours à ses chants. Seules les cimes pépient du dialogue intime des mésanges huppées. Le chemin grimpe sans oublier d’être généreux : le bleu des bugles et le jaune des trolles colorent chacun de mes pas. Au fur et à mesure que s’élèvent les hêtres et les épicéas, le bourdonnement de la vallée s’estompe. Les mélodies des passereaux revendiquent le territoire des hauteurs. Une pause s’impose une fois les 1000 mètres d’altitude dépassés. La Fontaine des Fées m’offre un verre d’absinthe en échange d’une petite pièce. Je me prends à espérer que les gorges seront aussi fraîches que ce breuvage anisé.

Le géranium des bois e¨st une plante originale. Il projette ses graines jusqu’à 2,5 m de distance. / © Fleur Daugey

Bientôt la forêt s’ouvre sur l’alpage. Comme une respiration soudaine, la prairie dégage un horizon que les arbres dissimulaient. En signe de bienvenue, le grand corbeau m’attend, perché sur une branche de sapin blanc.

Vertigineuses

L’alpage m’avait offert de la hauteur, la forêt l’a reprise. Me voilà toute petite. La falaise de calcaire se dresse, impérieuse. Sa présence imposante annonce l’imminence des gorges. D’un coup, le sentier tranquille plonge dans le vertige du gouffre. Escaliers de pierre, passerelles et garde-fous épousent à merveille la physionomie des lieux. L’ancienne Société du Musée de Fleurier a aménagé l’accès au site au XIXe siècle. Détruits en 1980 par une forte tempête, ils ont été reconstruits depuis.

Ensorcelée !

En me penchant pour mieux percevoir l’abîme, je surprends une fée ailée. Une bergeronnette des ruisseaux plonge du haut de la chute comme un caillou que l’on jette. Puis elle trompe la gravité, s’élève sans effort et se pose sur la branche d’un arbre funambule. Sa queue s’agite et donne quelques coups de baguette magique. Me voilà ensorcelée. Majestueuses et indomptables, les gorges portent bien mal leur nom. Poëta-Raisse signifie « vilain ruisseau ». Est-ce un homme éconduit par tant d’assurance qui aurait inventé cet outrageux qualificatif ? F.D.

Rencontrer l’absinthe

L’absinthe est une armoise dont les petites fleurs jaune clair apparaissent en juillet-août. Cette plante très odorante porte des feuilles d’un vert argenté à l’aspect soyeux. Utilisée pour ses vertus médicinales, elle traite les troubles digestifs, l’aménorrhée et la fatigue. En décoction, elle produit un puissant insecticide contre les pucerons et parasites ailés. On peut aussi lutter contre les poux et les puces en faisant bouillir ses feuilles.
L’absinthe est surtout connue pour l’alcool que l’on en tire, autrefois diabolisé et interdit pendant près d’un siècle. Depuis 2005, on peut à nouveau le consommer légalement. Notamment au détour des chemins grâce aux fontaines à absinthe, une spécialité du Val-de-Travers. Des amoureux du célèbre breuvage ravitaillent régulièrement ces fontaines. Une belle tradition à déguster avec modération !

Absinthe (Artemisia absinthium) / © Benoît Renevey

Itinéraire

Accédez à la carte détaillée de cette balade dans le PDF en bas de page.

Grande balade

Buttes>Petite Robella>Les Preisettes>Les Cernets dessus>Les Gorges>Môtiers

Durée: 5 h

  • A la sortie de la gare de Buttes, prendre à gauche.
  • Emprunter la route principale sur 20 m, puis tourner à nouveau à gauche (1).
  • Traverser le village et franchir le pont.
  • Depuis l’Auberge des Fées, suivre les indications du tourisme pédestre en direction de la Petite Robella (2).
  • A l’orée de la forêt, bifurquer à gauche ; l’indication est inscrite sur le tronc d’un gros arbre.
  • (3) Au premier croisement, prendre à droite, direction Sainte-Croix, col des Etroits et la Dénériaz Dessus (4).
  • Après 40 min de marche dans la forêt, arrivée au Plan-des-Auges.
  • Poursuivre à destination de la Petite Robella et du Chasseron.
  • Depuis l’Auberge de la Robella, suivre la route à travers les pâturages boisés jusqu’aux Preisettes (5).
  • Prendre à droite. Gravir la petite colline ; attention, le balisage n’est pas très visible.
  • Passer le mur de pierres sèches et redescendre sur Les Preisettes Dessus.
  • Une fois au fond du vallon, prendre à gauche, passer devant Les Cernets Dessus et poursuivre jusqu’à (6).
  • Continuer tout droit. Arrivé à (7), suivre les indications « Gorges de la Poëta-Raisse ».
  • A partir de ce point, plusieurs chemins sont possibles. L’essentiel est de suivre le balisage qui vous mène à Môtiers (8).

Petite balade

Môtiers>Les Gorges>La Breuil>Fleurier

Durée: 01h45

  • Depuis la place de la Gare de Môtiers 8, passez devant le Musée régional.
  • Après la station électrique, prenez la direction de la Poëta-Raisse.
  • Une montée de 2 km vous attend jusqu’à l’entrée proprement dite des gorges.
  • Environ 500 m plus haut, c’est la sortie (7), une place de pique-nique vous y attend.
  • Retour par le même chemin ou jusqu’à Fleurier (9) (E Musée régional du Val-de-Travers) par Le Breuil.

Accès en train

Depuis Neuchâtel, prendre le train régional du Val-de-Travers jusqu’à Buttes. Le retour s’effectue par la même ligne au départ de Môtiers.

Horaires : Tél. +41 (0)900 300 300 ou sur cff.ch

L’idée week-end

A Môtiers, le Musée Jean-Jacques Rousseau ouvre ses portes de mai à mi-octobre dans le bâtiment où il vécut de 1762 à 1765. +41 (0)32 725 84 74

Les mines d’asphalte de la Presta +41 (0)32 864 90 64

Séchoir à absinthe de Boveresse +41 (0)78 654 88 42

Dormir sur la paille, en camping ou dans un studio à La Coué, à Travers +41 (0)32 863 17 84

Logis de la Fée Verte à Couvet +41 (0)79 743 66 28

Boire une absinthe traditionnelle au Restaurant des Six Communes à Môtiers. +41 (0)32 861 20 00

Les règles d’or

  • Surveiller les enfants, les chemins sont parfois escarpés.
  • Attention en hiver, les escaliers peuvent devenir très glissants.
Couverture de La Salamandre n°193

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 193
Août - Septembre 2009
Article N° complet

Réagir