S’offrir un arbre

Article extrait du dossier Un jardin au fil des saisons
Arbre en fleur / © Benoît Renevey

Votre cœur balance entre un cèdre du Liban et un cerisier du Japon ? Choisissez plutôt un pommier ou un poirier haute tige ! Un beau cadeau pour vos enfants et pour la nature.

Avatar de Aino Adriaens
- Mis à jour le
Article d'origine par
planter un arbre racines

Pourquoi ne pas s'offrir un arbre? / © Benoît Renevey

Si vous avez suffisamment de place, optez pour un arbre fruitier haute tige. Il vous comblera de fleurs au printemps et vous fournira une délicieuse matière première pour les desserts. Depuis quelques années, les beaux vergers disparaissent à une vitesse hallucinante, entraînant dans leur chute des oiseaux menacés comme la huppe, la chouette chevêche et le torcol. Bien sûr, votre pommier ne suffira pas à lui seul à sauver une espèce, mais c’est déjà un pas dans la bonne direction.

La variété

Comme pour les arbustes, le choix est très vaste. Privilégiez plutôt des variétés locales, anciennes et résistantes aux maladies. Vous participez ainsi à la sauvegarde d’un patrimoine historique, paysager et de grande valeur gustative !

framboises

Framboises / © Benoît Renevey

Feuilles d’automne

Regardez-les d’un œil complaisant , elles sont magnifiques ! Et il n’est pas indispensable de les ratisser: les feuilles se décomposeront sur place et enrichiront directement le sol. Si vous tenez vraiment à les ramasser, faites-en un tas qui évoluera en précieux compost.

Fruits à gogo

Que faire de tous ces fruits ? Des tartes, des gelées, des confitures, du jus, des cadeaux pardi ! Et personne ne vous oblige à tout récolter : les oiseaux et les insectes profiteront longtemps de ce que vous leur laisserez sur l’arbre et par terre. Rassurez-vous : il faudra bien attendre quelques années avant que le jeune arbre ne croule sous ses fruits !

La taille

Au début, c’est important de former le jeune arbre pour qu’il ait une solide charpente et ne parte pas trop en hauteur. Mais, après, on peut très bien laisser faire la nature. Suivez éventuellement un cours de taille pour débutant : très utile lorsque vous aurez le sécateur à la main.

Pour en savoir plus

• Les associations de passionnés d’anciennes variétés fruitières vous seront de très bon conseil. En Suisse : www.retropomme.ch et www.fructus.ch. En France : www.croqueurs-de-pommes.asso.fr

• Consultez une base de données sur les variétés fruitières sur www.pommiers.com

• Le livre "Fruitiers au jardin bio", Alain Pontoppidan, éd. Terre vivante, 208 p.

Retrouvez tous les articles du dossier: L'autre jardin

Couverture de La Salamandre n°190

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 190
Février - Mars 2009
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir