Pélican surprise

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Publié par

Un pélican blanc à Neuchâtel

Depuis ce week-end, un visiteur inopiné fait parler de lui. Un pélican blanc sur le lac de Neuchâtel… On croirait rêver !

Le pélican blanc, on ne le voit presque jamais en Suisse et très sporadiquement en France. Ce grand oiseau vit essentiellement entre les Balkans et l’Asie centrale. En Europe, la majorité des populations se cantonnent au Delta du Danube. Il a besoin d’espace et de sauvage. D’eaux douces, de lagunes et de deltas ceinturés d’une épaisse frange de roseaux.

Pourtant, un individu a été observé ce week-end sur le lac de Neuchâtel non loin de Cudrefin. C’est la quatrième fois depuis 2008 ! Comment expliquer cette honorable visite ?

Un migrateur égaré ?

Il arrive parfois que des migrateurs soient emportés par de forts courants et dévient de leur route. Parfois aussi, ils choisissent de suivre un autre groupe d’oiseaux avec qui ils s’entendent bien, comme les cigognes ! Mais comme le relève le scientifique Michel Antoniazza nous ne sommes pas du tout dans la période migratoire. Ni celle d’automne où les populations nordiques rejoignent l’Afrique en passant par le Bosphore ou le Moyen Orient, ni la période de retour au début du printemps.

Le héros fugitif d’un zoo ?

C’était le cas en 2010. On apprendra peut-être dans quelques jours que l’histoire se répète. Pourtant, l’absence de bague à la patte du volatile laisse songeur. Et apparemment, un plumage parfait comme le sien serait plutôt typique d’un oiseau sauvage selon le biologiste Christophe Jaberg.

Quoi qu’il en soit, on signale qu’il manifeste un comportement assez étonnant en se posant en plein champ. Serait-il désorienté ? En attendant que le mystère se résolve, pas d’inquiétude. Il y a suffisamment de poissons dans le lac pour remplir la poche de son large bec, d’une capacité de 13 litres !

 

Source: Tribune de Genève
Crédit photo : Alessandro Staehli, www.indionature.com

Articles sur le même sujet

Réagir