Passion papillons

« lepido.ch se veut convivial, participatif, adapté au grand public mais également utile pour des observateurs confirmés. Avec les outils actuels, il est facile de réaliser son site internet ! » Vincent (à gauche) et Michel Baudraz, mars 2012. / © Sandro Campardo

Deux frères en culottes courtes couraient après les papillons. Vingt-cinq ans plus tard, leur passion commune les amène à créer un site web exemplaire. Pour nous y mettre, nous aussi !

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Leur visage rayonne. Ils ont le sourire des passionnés, de ceux qui n'ont jamais totalement perdu de vue leurs rêves de gamins. « On avait une incroyable curiosité en nous. On passait beaucoup de temps dans la nature et on s'est pris très tôt d'émotion pour les papillons. » Aujourd'hui, Michel et Vincent Baudraz sont devenus grands. Le premier, père de deux enfants, vient d'être nommé directeur de la Grande Cariçaie, autrement dit responsable de la plus grande zone marécageuse de Suisse. Le second, fraîchement marié, termine une thèse en géologie sur les mécanismes de formation de l'Himalaya.
Michel raconte : « Notre intérêt commun pour les papillons de jour nous a fait courir alpages et prés un filet à la main. Des souvenirs mémorables ! Puis, à l'adolescence, chacun d'entre nous a fait davantage d'activités de son côté, avec ses amis. Pendant que Vincent se mettait à la géologie, moi j'ai plongé dans le monde des oiseaux. Mais les oiseaux bénéficient déjà d'un très grand intérêt du public, tout est passeblement connu. La plupart des autres groupes faunistiques n'ont pas cette chance... »

Machaon

Machaon

L'heure de la rechute

Les deux frères gardent une étincelle commune. Ils continuent de temps à autre à échanger sur tel azuré ou mélitée observés lors de leurs vacances respectives. Et tout à coup, en 2005, c'est la rechute. Les papillons les rattrapent, d'abord un peu par jeu. Mais le regard de Vincent et Michel a changé. L'émerveillement des débuts est toujours là, mais en même temps apparaît la conscience du déclin dramatique de ces insectes, déclin qui révèle une sourde banalisation de nos paysages. Vincent explique : « Peu mobiles, les papillons sont très liés à la qualité de leur site de reproduction. Leur présence ou leur absence est un révélateur imparable de la qualité d'un milieu naturel et de sa biodiversité. » Voilà le joli papillon de l'insouciance devenu soudain terriblement fragile.

Carte géographique

Carte géographique

Alors que faire ? Les deux Vaudois sont conscients de l'énorme capital de sympathie associé à ces insectes. Les papillons sont colorés, peu farouches, relativement faciles à voir et à photographier. Mais, en même temps, les ressources manquent cruellement pour un débutant qui voudrait en savoir plus. Michel et Vincent jugent les sociétés entomologiques souvent réservées aux spécialistes et non au grand public. Quant aux critères de détermination, ils sont disséminés dans plusieurs livres, voire uniquement dans la tête de spécialistes hypercompétents.

Piéride de la rave

Piéride de la rave

Agir sur le web !

« Et si nous mettions nous-mêmes à la disposition du grand public toutes les ressources utiles pour s'intéresser à ces insectes ? » Evidemment, internet est le média tout trouvé !
L'ingénieur en environnement et le géologue – totalement novices en la matière – dévorent « Joomla ! pour les nuls », le mode d'emploi d'un outil convivial et très puissant pour créer des sites internet. Vincent s'occupe du design, qu'il veut aussi agréable et intuitif que possible, Michel de l'architecture de navigation. En dix mois de travail, de janvier à avril 2011, lepido.ch est en ligne. Leur plateforme propose des planches de détermination et des galeries de photos de toutes les espèces de Suisse, des liens, des conseils pour s'équiper... et surtout, dès ce mois d'avril, une clé de détermination révolutionnaire basée sur les couleurs et les motifs des ailes.
Dommage qu'il n'existe pas encore de site comparable sur les papillons de France, ni d'ailleurs sur tous les autres groupes d'insectes. Mais cela viendra peut-être. Si l'aventure vous titille, les deux créateurs de lepido.ch sont prêts à offrir aux intéressés toute l'armature technique de leur site. Alors, partant ?

Azuré commun

Azuré commun

Vincent et Michel Baudraz

  • 1971 : naissance de Michel à Lausanne.
  • 1974 : naissance de Vincent, à Lausanne également.
  • 1977 : Michel découvre ses premiers papillons, bientôt suivi par son frère.
  • 1994 : diplôme d'ingénieur en environnement pour Michel.
  • 1999 : diplôme de géologue pour Vincent.
  • 2005 : retour aux papillons.
  • 2011 : création de lepido.ch
  • 2012 : mise en ligne début avril d'une clé d'identification révolutionnaire.

Des clés pour agir

La plateforme lepido.ch propose 21 actions concrètes pour donner un coup de pouce aux papillons. Florilège.

Vulcain

Nacré de la ronce

Laisser pousser un roncier La ronce est la plante-hôte de plusieurs papillons. En plus, les fleurs du roncier servent de source de nectar à de nombreuses espèces d'insectes. Au mois d'août, la ronce produit des mûres délicieuses en coulis, confiture, gelée ou glace.

Vulcain

Vulcain

Préserver le lierre Les fleurs du lierre offrent un nectar très apprécié des papillons en automne, notamment des vulcains. Ces derniers se rassemblent parfois par dizaines sur les grands massifs de lierre. Les baies de lierre sont utilisées par plusieurs espèces d'oiseaux à la fin de l'hiver, notamment les fauvettes à tête noire, les merles et les grives.

Petite tortue

Petite tortue

Laisser un petit massif d'orties Bien que parfois un peu désagréables au toucher, les orties sont très importantes pour les papillons. Plusieurs espèces y pondent leurs œufs, puis les chenilles s'en nourrissent. Un petit massif d'orties peut être laissé dans un coin du jardin, idéalement en partie au soleil et en partie à l'ombre.

Procris

Procris

Aménager un gazon fleuri Les gazons fleuris offrent de nombreux avantages par rapport aux gazons traditionnels. Ils accueillent un nombre important de fleurs utilisées comme source de nectar par les papillons, sont plus colorés et nécessitent trois fois moins de coupes qu'un gazon traditionnel. Les gazons fleuris sont destinés aux personnes qui souhaitent avoir un jardin bien entretenu, mais qui préfèrent un parterre de fleurs à un gazon vert coupé ras. Infos complètes et 16 autres idées sur cette page.

Couverture de La Salamandre n°209

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 209
Avril - Mai 2012
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir