Le pari fou de la fauvette – étape#1

© Jean-Philippe Paul

Une fauvette tente de survivre au froid glacial de cette fin janvier. Première étape de Mon voyage au jardin, le nouveau rendez-vous hebdo de La Salamandre à suivre dans cette rubrique.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

C’est le grand départ de Mon voyage au jardin ! Il a encore fait -10°C cette nuit. Déjà onze jours de neige au sol. C’est décidé, l’aventure commence près de la mangeoire. Une foule nombreuse s’y côtoie par nécessité et chacun tolère la promiscuité pour bénéficier de la nourriture et de la sécurité qu’elle apporte. Cette mixité vertueuse ne se passe pas pour autant sans heurts car l’hiver provoque une tension palpable. Il faut survivre.

Parmi la clique habituelle de verdiers, chardonnerets, merles, rougegorges et mésanges qui occupent la place depuis novembre, une intruse s’affaire sur la vieille pomme. Elle partage dans les grandes lignes la même tenue que la mésange nonnette mais elle se passe de bavette pour manger. C’est une fauvette à tête noire ! Un mâle. C’est la première fois en huit années que je la vois ici en hiver. Drôle d’idée par ce froid !

En réalité, cette pionnière prend des risques pour l’avenir de son espèce. En pariant sur sa survie ici sans prendre la peine de migrer plus au sud, elle espère inconsciemment avoir la primeur en mars quant au choix du territoire de reproduction. Si elle gagne, elle transmettra peut-être cette originalité à ses descendants qui, changement climatique aidant, hiverneront chaque année davantage au nord des Alpes.

24 janvier 2017 - étape#1

Le pari de la fauvette - La Salamandre

Départ de Mon voyage au jardin le 24 janvier 2017 / © Jean-Philippe Paul

Suivons chaque semaine l'itinéraire de ce voyage plein de surprises 100 % nature entre le jardin et le pas de la porte. Chaque fois, c'est une observation authentique, datée, localisée et illustrée dans ce carnet de route.

Articles sur le même sujet

Réagir