Parfum d’castor

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

le dessin de la semaine

« Nous avions envie de partager quelques petits croquis ultra rapides de notre ornithorynque de Loire… La veille au soir, depuis la véranda d’un ami qui a vue sur la Loire, nous avons observé un subadulte de castor au bord d’une île sableuse. Le lendemain matin vers 8h, le revoici à la nage le long de l’île, remontant le courant sous une lumière radieuse. Il aborde la rive, fait sa toilette quelques secondes en s’asseyant à peine. Il se courbe pour se brosser les joues et les cuisses puis contourne le banc de sable afin de passer sur la berge opposée du fleuve.
Je réussis à apercevoir les vibrisses noires au dessus des yeux ; et dans le sillon d’eau qu’ouvre sa tête, le bas de sa mâchoire est visible en transparence. Ça m’est parfois arrivé de surprendre des castors en plein jour, c’est toujours une excellente surprise.
Coïncidence : cette grève de Loire est aussi le territoire familier d’un « Castor énervé »… par un projet de pont qui couperait la Loire pour servir ToutenKamion… Face aux bulldozers, pelleteuses, goudronneuses on ne peut que gagner du temps ? Pas si sûr… http://le-castor-enerve.fr »

Mardié, Loiret, 2015.

par Alban Larousse

Retrouvez l’artiste également sur boraldes.blogspot.fr.

Articles sur le même sujet

Réagir