Oiseau unique, habitat unique

Premiers vols des jeunes tichodromes, à fleur de roche. / © Christophe Sidamon-Pesson

Complètement à part, le tichodrome échelette habite un milieu aux limites de la vie.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Vie de falaise ou de château ?

L'oiseau papillon est probablement originaire des déserts rocheux, arides et froids d'Asie centrale. Il fréquente essentiellement des falaises, mais aussi des lapiés et des éboulis escarpés. Dans le Pamir, le Tian Shan, le Tibet ou les Alpes, il monte jusqu'en bordure des glaciers et des neiges éternelles. En Espagne, en Grèce ou en Slovaquie, il vit en moyenne montagne. Ici ou là, des couples isolés ont même niché en plaine, parfois sur des bâtiments, par exemple dans le château de Neuschwanstein du prince Louis II de Bavière ou à l'intérieur du château de Chillon, au bord du Léman.
Quatre facteurs semblent favoriser sa présence. Tout d'abord une roche riche en interstices, des petits patchs de végétation dans les parois et la présence d'un peu d'eau. Tout cela favorise l'abondance de ses proies. Idéalement, il faut enfin qu'il dispose de parois dans différentes orientations pour jouer entre les unes et les autres en fonction des conditions météo.

En rouge: aire de nidification du tichodrome échelette. En gris foncé: aire d'hivernage / © Jean-Luc Wisard (source: birdlife.org)

Les cousins du grimpeur

Les scientifiques bataillent depuis longtemps pour connaître les liens du tichodrome échelette avec deux familles d'oiseaux grimpeurs d'arbres. Est-il apparenté aux grimpereaux dont il a la forme du bec ou aux sittelles ? Son dos plutôt gris, sa queue courte et d'autres détails anatomiques le rapprochent de ces dernières. Comme elles, il fait de petits mouvements des ailes en montant, il va parfois au sol et il peut dormir en toutes saisons dans une cavité, des comportements impensables pour un grimpereau.
Verdict de la biologie moléculaire ? Au final, la lignée indépendante de l'unique tichodrome est confirmée. Et ses plus proches parents sont bel et bien les sittelles. Avec les grimpereaux, mais aussi par exemple les mésanges, ils font partie d'un grand groupe d'oiseaux qui se serait individualisé voilà environ 40 millions d'années.

Le tichodrome appartient à une lignée indépendante d'oiseaux et sa plus proche cousine est la sittelle, suivie du grimpereau. / © Illustrations: Serge Nicolle

Un oiseau à l'économie

Excepté au moment de nourrir ses jeunes, le tichodrome se lève plutôt tard et se couche tôt. C'est un oiseau qui vit à l'économie dans un univers minéral où les proies sont très peu nombreuses. En général, il chasse un moment le matin au soleil, puis se déplace à l'ombre dès qu'il fait chaud pour continuer à trouver des invertébrés actifs. Ses parties de chasse sont ponctuées par de longues pauses où l'oiseau s'abrite, s'ébroue puis se fige dans une espèce de torpeur. Après dix minutes ou quelques heures, il se réveille en étirant ses pattes et ses ailes les unes après les autres.
La nuit, ce grand solitaire la passe seul, dans un trou abrité des intempéries. Une seule observation faite dans le canton de Nidwald a révélé l'exceptionnel sommeil collectif de cinq individus dans la même cavité.

Couverture de La Salamandre n°217

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 217
Août - Septembre 2013
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir