Observer la vie des toits

Bergeronnette des ruisseaux immature / © Jean Chevallier

Les toits des maisons et des immeubles sont le théâtre de plein de petites et grandes vies. Prêts à en découvrir quelques-unes? Ouverture de rideaux !

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

Le toit est un milieu d'observation idéal. Comme seuls les lichens et les mousses y poussent, les oiseaux ne sont pas masqués par la végétation. De derrière votre fenêtre, qui vous soustrait à la vue des oiseaux, vous disposerez d'un excellent observatoire sans provoquer la fuite des volatiles. Evitez toutefois les mouvements brusques.

S'équiper

Un carnet, un crayon, des jumelles. De semaine en semaine, amusez-vous à lister les oiseaux fréquentant les toits alentour. Les espèces varient en fonction du moment de la journée, des conditions météo ou de la saison.

« Linotte mélodieuse femelle »

« Linotte mélodieuse femelle » / © Jean Chevallier

Reconnaître

Tout ce qui est beige et strié n'est pas forcément moineau ! Ne les confondons pas avec les linottes mélodieuses jeunes ou femelles, le serin, l'accenteur, le gobemouche gris, les pipits ou le bruant jaune femelle.

« Bergeronnette grise en chasse »

« Bergeronnette grise en chasse » / © Jean Chevallier

Astuce

Un cri d'alerte de la bergeronnette grise, qui chasse ou surveille son territoire ? Il signale peut-être un prédateur. Apprenez à décoder ces alarmes pour repérer l'arrivée d'un rapace, par exemple l'épervier d'Europe, à l'œil jaune vif.

Pour en savoir plus sur les habitants des toits, consultez notre article associé Le peuple des toits.

Retrouvez toutes nos observations.

Accédez à toutes nos activités famille.

Couverture de La Salamandre n°210

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 210
Juin - Juillet 2012
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir