Nouvelle cigale chanteuse !

Avatar de Sofia Matos
- Mis à jour le
Publié par
Cicadetta sibillae

Cicadetta sibillae : comme chez toutes les cigales, ses quatre ailes sont posées en toit sur son corps et ne se recouvrent pas. – ©Thomas Hertach

Une nouvelle espèce de cigale a été découverte dans le sud de la Suisse et en Italie, grâce à son chant particulier. Tintement de cymbales, on vous présente la jolie diva Cicadetta sibillae.

Les cigales sont connues pour émettre le chant le plus puissant parmi les insectes, grâce à la déformation  de membranes spécialisées dans leur abdomen. Nommé cymbales, cet organe n’a pas d’équivalent dans le règne animal. Malgré la présence sonore de ces insectes, une nouvelle espèce vient d’être découverte par des chercheurs de l’Université de Bâle, la « cigale des montagnes italiennes » ou Cicadetta sibillae. Ils ont passé au peigne fin son génôme, sa morphologie et son chant. Elle figure maintenant parmi les 10 cigales chanteuses du pays.

Cicadetta sibillae, comparaison mâle et femelle

Cicadetta sibillae: le mâle (en-haut) et la femelle sont très semblables. – © Thomas Hertach

Cicadetta sibillae est une cigale des montagnes, un sous-groupe des Cicadidae. Avec ses quatre centimètres d’envergure, son corps foncé et ses ailes transparentes, elle est morphologiquement difficile à distinguer de ses cousines. C’est son chant particulier qui a donné la puce à l’oreille aux scientifiques. Il comporte des motifs complexes avec alternances de phrases lentes et de phrases rapides et rythmées.

Habitat de Cicadetta sibillae

Habitat typique de Cicadetta sibillae. La population suisse la plus importante se trouve sur les flancs de Monte San Giorgio, Tessin. – © Thomas Hertach

Cette espèce s’est développée il y a plus d’un million d’années en Italie, qui présentait alors un climat plus doux durant cette période d’aires glaciaires. Actuellement, elle est répartie entre le Tessin et Naples. On peut l’entendre dans des habitats clairsemés, forêts de feuillus ou prairies maigres avec de nombreux buissons. Au sud de la Suisse, une douzaine de populations a été trouvée au Tessin et deux en faibles effectifs aux Grisons. Ici, elle bénéficie alors du statut d’espèce en danger d’extinction. Grâce à sa découverte, des mesures de protection seront concoctées par le Canton et Pro Natura. Merci Saint Bâle !


Ecoutez Cicadetta sibillae !

D’abord, essayez d’entendre le chant original qui est dans une gamme de fréquences élevées, assez difficile à percevoir. Montez le son et munissez-vous d’un casque, c’est préférable.

Puis le même chant mais avec une réduction des fréquences ; c’est plus audible mais le chant se trouve transformé.

Source: Thomas Hertach, Université de Bâle

Articles sur le même sujet

Réagir