Nos conseils pour observer l’onagre

La belle de nuit a une floraison toute particulière. / © Maeva Arnold

Nos conseils pour semer et observer le belle de nuit. Une plante qui s'épanouit le soir venu.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par
Nos conseils pour observer l'onagre, belle de nuit - La Salamandre

© Maeva Arnold

Fleurir la nuit

Pour inviter chez vous la princesse du soir, récoltez quelques graines à la fin de l’été et semez-les dans un peu de terre. Puis oubliez-les pendant une vingtaine de mois : l’onagre bisannuelle ne produit que des feuilles la première année. Elle fleurira l’été suivant pour votre plus grand bonheur et celui des papillons de nuit.

Œil de sphinx

Mettez-vous dans la peau d’un pollinisateur nocturne en éclairant les fleurs de l’onagre avec une lampe UV. Disponibles dans le commerce, ces néons bon marché émettent une lumière violette d’une longueur d’onde proche des UV mais visible pour nos yeux. Une astuce pour deviner les motifs dessinés sur les pétales de la belle de nuit.

Inventaire d’été

Combien de fleurs au total produit un pied d’onagre pendant sa vie ? Choisissez un individu et marquez-le en y attachant un petit ruban distinctif. Soir après soir, rendez-lui visite et notez le nombre d’éclosions. Partagez votre score et racontez-nous vos observations sur courrier@salamandre.net.

La belle de nuit vous donne rendez-vous. Découvrez ici, l'article complet avec les dessins de la peintre naturaliste Maeva Arnold.

Retrouvez également les coulisses.

Comment les insectes perçoivent les fleurs en des couleurs que nous ne connaissons pas? Découvrez les beautés cachées de l’ultraviolet.

Couverture de La Salamandre n°240

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 240
Juin - Juillet 2017
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir