Neige précoce, frontière perdue

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

le dessin de la semaine

« Pas de traces, je suis le premier sur la crête où je cherche les chamois. En vain, car la visibilité est très réduite par ce blizzard anachronique. J’enjambe un mur de pierre qui me semble être la frontière franco-suisse. Une éclaircie éphémère s’accompagne d’un agréable et complexe babil en provenance du sommet d’un grand conifère. Un bec-croisé des sapins, un beau mâle rouge qui paraît très cantonné. Ce passereau niche à toute saison selon la disponibilité des graines d’épicéas, sa principale nourriture ici. Les premiers croquis sont laborieux car le vent souffle et c’est difficile de rendre le faciès très particulier et pas très élégant de ce petit perroquet à bec tordu. Je ne saurais dire si ce poste de chant est en Suisse ou en France, tous les repères sont brouillés. Quelle importance ? Notre chanteur écarlate niche peut-être une année d’un côté, une année de l’autre… »

Vallorbe (Vaud) / Longevilles-Mont-d’Or (Doubs), 22 octobre 2014.

par Jean-Philippe Paul

Retrouvez le naturaliste dans les pages de la revue La Salamandre.

Articles sur le même sujet

Réagir