Le livre fétiche d’Isabelle Chevalley

Isabelle Chevalley

La conseillère nationale Vert’libérale et docteur ès sciences Isabelle Chevalley nous dévoile sa passion pour un best-seller de 1967 qui n'a pas fini d'agiter les esprits.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par

« J'ai lu Le singe nu de Desmond Morris il y a des années, mais mon travail en politique me fait souvent penser à cet essai. Dans ce livre dénué de tout jargon scientifique, le zoologiste anglais observe l'homme comme l'animal qu'il est, sans complaisance. Imaginez que des extraterrestres débarquent sur Terre et nous analysent sous toutes nos coutures biologiques et comportementales. Desmond Morris nous parle de ce singe qui a perdu ses poils, se croit supérieur aux autres animaux et qui, pourtant, partage avec eux de nombreux traits. On apprend pourquoi on transpire, les avantages du stress ou encore pour quelle raison les femmes mettent du rouge à lèvres. La lecture de ce livre ne laisse pas indifférent et laisse des traces! ll nous amène à considérer nos semblables comme nous-même sous un angle plus humble. Plus honnête aussi. »

Extrait  

« En devenant érudit, Homo sapiens n'en est pas moins resté un singe nu ; en acquérant de nouveaux mobiles élevés, il n'a perdu aucun de ceux, beaucoup moins nobles, qu'il a toujours eus. » Desmond Morris (né en 1928)

Couverture de La Salamandre n°208

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 208
Février - Mars 2012
Article N° complet

Réagir