Le livre fétiche de Christine Rollard

Christine Rollard

L'arachnologue Christine Rollard, du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, se passionne pour un ouvrage ancien sur la vie de ses protégées.

Avatar de Rédaction
- Mis à jour le
Article d'origine par

« J'ai commencé à m'intéresser aux araignées pendant mes études de biologie. Mon professeur m'a offert La vie des araignées de Jean-Henri Fabre et j'ai tout de suite été séduite par le style du célèbre entomologiste. J'apprécie sa manière de parler des araignées, d'ordinaire si mal aimées. Il raconte par exemple la dispersion des bébés épeires avec un grand talent de conteur. Ce naturaliste de terrain parle d'elles en termes positifs, raconte leur agilité, leurs acrobaties et les rend plus attrayantes, proches de nous. Quand on lit son livre, on reste accroché au fil ! Fabre nous plonge aussi dans le passé de la science et dans l'art de l'observation. Il réveille notre curiosité naturelle pour les petites bêtes. Je conseille notamment cet ouvrage aux arachnophobes, qui pourront appréhender les prouesses de ces animaux et mieux les connaître, pour mieux les aimer. »

La vie des araignées. J.-H. Fabre. A dénicher d'occasion.

Extrait  :

« Suspendue à son fil, l'araignée se laisse choir, suivant la verticale, à la profondeur d'un empan. Un souffle d'air la fait osciller à la manière d'un pendule, parfois la chasse contre un rameau voisin. » Jean-Henri Fabre (1823-1915)

Couverture de La Salamandre n°210

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 210
Juin - Juillet 2012
Article N° complet

Réagir