Les oreilles du lièvre brun

Lièvre brun / © Alessandro Staehli

Affleurant d'un champ, les oreilles du lièvre brun trahissent sa présence. Récit d'une rencontre qui pourrait vous arriver, par Attilio Rossi.

Avatar de Alessandro Staehli
- Mis à jour le
Article d'origine par

«En pleine recherche de vanneaux huppés dans les champs, deux grandes oreilles affleurent et, hop, un bond: voilà le lièvre brun. Une aventure qui peut vous arriver à vous aussi. Comme il est nocturne, son observation pendant la journée est plutôt occasionnelle. Quand le lièvre s'enfuit, il atteint des vitesses de pointe jusqu'à 70 km/h, grâce à ses pattes et à son cœur très développés.»

Les oreilles du lièvre brun

Attilio Rossi

Retraité du monde de la pub, Attilio Rossi dédie une grande part de son temps à sa passion : l'ornithologie de terrain. Observateur attentif et infatigable, ce Tessinois établi près de Bienne (BE) parcourt et scrute zones humides, campagnes, montagnes et forêts de la région des Trois-Lacs pour satisfaire sa faim de nature.

Couverture de La Salamandre n°208

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 208
Février - Mars 2012
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir