Les éoliennes chassent les bécasses

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

becasse

L’installation d’éoliennes est très néfaste à la bécasse des bois. C’est ce que vient de publier la revue allemande Naturschutz und Landschaftsplanung sur la base d’une étude en Forêt Noire.

La bécasse des bois est un limicole forestier très discret, crépusculaire et nocturne. Elle est convoitée par certains chasseurs et assez peu connue des naturalistes. L’espèce se dénombre par l’observation des mâles qui parcourent leur territoire en vol et en chantant lors des soirées de printemps : c’est la croûle.

Des chercheurs ont évalué l’impact des éoliennes sur la bécasse des bois en Forêt Noire (Bade-Wurtemberg, Allemagne). Entre 2006 et 2008, ils ont dénombré les mâles territoriaux de cette espèce avant et après la construction des éoliennes. Les résultats sont sans appel : la population est passée d’environ 30 mâles cantonnés sur la zone d’étude en 2006 à 3-4 seulement en 2007 et 2008. Ce déclin extraordinaire de 88% des effectifs réduit la densité locale de 10.0 à 1.2 mâles / 100 hectares. Ce seul parc affecte donc près de 1% de la population de bécasses du Bade-Wurtemberg. L’étude conclut qu’à l’instar des grands rapaces (vautours, aigles, milans etc.) et des chauves-souris, la bécasse des bois doit être considérée comme une espèce sensible au développement de l’énergie éolienne.

Source : Ulrich Dorka et ses collègues, relayés par Vogelwarte

Plus d’infos sur les oiseaux et l’éolien : en France et en Suisse.

Image : Jean-Philippe Paul

Articles sur le même sujet

Réagir