Les 12 mois du hêtre

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Publié par

les-12-mois-du-hetre

Hier matin, La Salamandre était en visite chez Jacques Rime en prévision d’un numéro à paraître début octobre sur le hêtre. Un trésor l’attendait chez le célèbre peintre et naturaliste gruérien…

Et si vous choisissiez un arbre aussi près que possible de chez vous et que vous lui rendiez visite pendant une année au moins une fois par mois, à toute heure, par tous les temps? Et si vous adoptiez pour cet exercice l’arbre par excellence, un beau hêtre au tronc gris éléphant, qu’il vous racontait tous les secrets de la forêt et que peu à peu vous en faisiez un nouvel ami?

Telle est la belle mission que La Salamandre a confié l’automne dernier à Jacques Rime, le peintre et naturaliste fervent observateur du lynx et du renard, amoureux de la forêt depuis toujours. L’artiste a pris sa plume de conteur pour raconter les mues de l’arbre au fil des saisons, sa jeunesse, sa gloire et sa splendide mort naturelle. Avec ses pinceaux et ses grandes feuilles, il a déjà terminé deux tiers des grandes peintures qu’il sera possible de découvrir du 24 au 26 octobre prochain à Morges dans la grande exposition forêt du Festival Salamandre. Voici déjà un petit morceau du grand triptyque consacré au mois d’octobre:

les-12-mois-du-hetre-triptyque

Et ce n’est pas tout. Car, depuis octobre dernier, l’artiste s’est pris au jeu de dessiner minutieusement chaque mois sur une carte A6 quelques feuilles mortes de hêtre dans l’état où il les trouve. Au début, elles sont encore entières et un peu vertes et dorées, puis bordeaux, puis brunes, plus en plus racornies, grignotées et décomposées. Une lente et certaine déchéance qui la ramène à l’humus, qui les transforme en nourriture pour les racines… avant qu’en mai n’éclosent glorieusement de nouvelles feuilles toutes tendres qui prennent le relais.

Un jeu de cartes précieuses, tendrement et soigneusement composées avec tout l’amour que l’artiste porte aux arbres. Des cartes que vous pourrez découvrir début octobre dans une Salamandre à venir «spécial forêt»…

Articles sur le même sujet

Réagir