L’eau, la vie !

Article extrait du dossier Chronique d'une rivière
En peinture, la rivière révèle ses plus beaux dégradés et contrastes de couleurs. / © Laurent Willenegger

L'eau, c'est tout simplement la vie. Nos rivières et nos lacs sont essentiels pour les écosystèmes, pour nous aussi. Petite leçon de philosophie.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par

Que restera-t-il de ces journées passées au bord de l’eau ? Le sentiment profond que la rivière est entièrement mouvement, encore infiniment plus que nous ne l’imaginions. Mouvement de l’eau, des remous, des lumières, de la crue et de la décrue. Mouvement des bêtes aux subtiles exigences qui suivent le développement d’une géographie changeante. Migrent d’un galet à l’autre. Muent, mangent, se métamorphosent. Des bêtes qui passent finalement de l’eau à l’air avant de retourner dans les flots. Cette ancienne et magnifique dynamique survivra-t-elle aux étés à venir, malgré les canicules annoncées ?

Casser le mouvement de l’eau, c’est tout simplement briser la vie. On a fini par s’en rendre compte. Aujourd’hui, après un siècle de destructions systématiques, on restaure des méandres, on sort de terre des ruisseaux entuyautés. Bravo ! Mais il faudra aussi modérer nos captages et pompages de toutes sortes. Sinon, tous ces efforts ne serviront à rien. Il doit rester un peu d’eau toute l’année pour le chabot, pour l’éphémère et surtout pour la rivière, un des derniers éléments véritablement sauvages de nos campagnes.

En peinture, la rivière révèle ses plus beaux dégradés et contrastes de couleurs. / © Laurent Willenegger
Couverture de La Salamandre n°197

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 197
Avril - Mai 2010
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir