Le temps du repos

Article extrait du dossier Un jardin au fil des saisons
Un jardin figé dans une gangue de givre. / © Benoît Renevey

A quoi ressemble un jardin en novembre? Aino Adriaens nous décrit, tout en poésie, la gangue de givre qui fige son jardin, le picotements du froid sur ses joues et l'humidité de son souffle.

Avatar de Aino Adriaens
- Mis à jour le
Article d'origine par

13 novembre

Le décor a changé encore une fois. Le jardin s’est figé dans une gangue de givre. Les légumes sont des spectres, les vivaces décharnées.

Affalées, les herbes jaunes crissent sous mes pas. Je ferme les yeux et tente de retrouver la chaleur de l’été, l’exubérance du végétal, le ballet des papillons. Je ressens sur mes joues les picotements du froid et l’humidité de mon souffle. Ce n’est pas désagréable.

La trêve hivernale est bienvenue. Trois saisons viennent de s’écouler à un rythme effréné. La plus longue reste à venir. C’est sûr, j’en profiterai pour observer les oiseaux, ranger les outils, contempler et flâner enfin… Puis je dresserai quelques plans sur la comète et guetterai avec un brin d’impatience les premiers perce-neige.

Un jardin en hiver / © Benoît Renevey

Pour en savoir plus

L’association La maison nature organise des ateliers « compost » et « aménagements naturels » dans le jardin dont les photographies illustrent ce dossier.

Avec le Guide Salamandre: La nature en hiver découvrez comment explorer la nature tout autour de chez vous durant la saison froide.

Retrouvez tous les articles du dossier: L'autre jardin

Couverture de La Salamandre n°190

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 190
Février - Mars 2009
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir