La saga des mammouths

En automne, de nombreux mammouths migraient vers le sud, non pour échapper au froid mais à la pénurie de nourriture. Certains individus devaient rester sur place et résister grâce à leurs importantes réserves de graisse. / © Laurent Willenegger

En 4.5 millions d'années, les mammouths ont vécu leurs hauts et leurs bas au rythme du climat, ils ont aussi vu naître l'homme. Chronologie d'un âge ancien.

Avatar de Julien Perrot
- Mis à jour le
Article d'origine par
Chargement

-4'500'000 ans: Aux origines. Datation des vestiges de mammouths les plus anciens retrouvés en Afrique du Sud, Ethiopie et Kenya. Mammuthus subplanifrons vit dans un environnement proche des forêts tropicales actuelles.

-2'500'000 ans: Géant toutes catégories. Apparition du mammouth méridional dans le sud de l'Europe. Il pouvait atteindre 4 m au garrot pour 10 tonnes et vivait dans des forêts tempérées. Il a disparu avec leur déclin durant les glaciations les plus froides.

-2'400'000 ans: Premier coup de froid. Début des grandes oscillations climatiques avec une série de trois glaciations. Celles-ci sont moins sévères que les derniers épisodes glacés qui verront plus tard la naissance du mammouth laineux.

-1'500'000 ans: A la conquête de l'Ouest. Le mammouth méridional colonise le nord-ouest du continent américain. Il emprunte le détroit de Béring à sec durant les périodes froides. Puis il donne naissance au mammouth de Colomb, également de très grande taille, qui s'avance vers le sud jusqu'au Costa Rica.

-600'000 ans: Manger des herbes. Apparu en Sibérie, adapté à un climat plus froid et à des milieux ouverts, le mammouth des steppes colonise toute l'Eurasie. Il remplace peu à peu le mammouth méridional. Son alimentation est mixte avec une dominante herbacée.

-280'000 ans: Le laineux. Premier pic froid de la grande glaciation de Riss. Ce refroidissement provoque la disparition du mammouth des steppes et son remplacement par le mammouth laineux apparu voici 400'000 ans en Sibérie. Plus petit, plus résistant, mieux adapté à la steppe, c'est le mammouth des glaciations par excellence.

-130'000 ans: 2e vague. A la fin de la glaciation de Riss, le mammouth laineux colonise à son tour le continent nord-américain où il retrouve et cohabite avec le grand mammouth de Colomb. Tous deux disparaîtront à peu près en même temps que le mammouth laineux en Europe.

-110'000 ans: Hippos et éléphants. Fin d'une période chaude et humide commencée 20'000 ans plus tôt. La faune d'Europe occidentale comprend encore des hippopotames et des éléphants jusque sur les rives de la Baltique. Avec le début de la glaciation de Würm, les mammouths réfugiés en Sibérie sont de retour et remplacent les éléphants.

-100'000 ans: Au carrefour des migrations. Né en Afrique, l'homme moderne colonise le Proche-Orient, carrefour de ses routes migratoires vers l'Extrême-Orient et l'Océanie d'abord, l'Europe ensuite, puis enfin la Sibérie et l'Amérique du Nord.

-65'000 ans: Froid, froid, froid. Premier maximum de la glaciation de Würm associé à une extension extrême de la toundra et de la steppe froide en Eurasie.

-42'000 ans: Les premiers artistes. L'homme moderne prend pied en Europe occidentale. Premières manifestations d'art pictural à la grotte Chauvet voilà 35'000 ans.

-33'000 ans: Des huttes en os. En Ukraine,en Russie, en République tchèque, les chasseurs fondent leur artisanat sur les défenses et les os des mammouths, mettant à profit les cimetières naturels de ces grands animaux. Ils utilisent leurs ossements pour construire d'imposantes huttes d'habitation. La quasi-sédentarisation des chasseurs-cueilleurs témoigne de l'abondance de proies qu'offre la steppe des mammouths.

-28'000 ans: Neandertal s'évanouit. Dernières traces de l'homme de Neandertal dont la disparition demeure une des plus grandes énigmes de la science. Hybridation avec l'homme moderne  ? Concurrence avec ce dernier  ?

-20'000 ans: Froid, froid, froid bis ! Deuxième maximum glaciaire encore plus intense que le premier. Le volume des glaces continentales représente 55 millions de km3. Un réchauffement suivra qui mettra en place le climat que nous connaissons.

-20'000 ans: L'empire du mammouth. Le mammouth laineux est abondant dans pratiquement toutes les régions plates d'Europe et de Sibérie. En Alaska, il bute contre le grand glacier des Rocheuses qui le sépare des populations de mammouths américaines.

-14'000 ans: La débandade. Disparition progressive par le sud de la plus grande partie de l'Europe et de la Sibérie. C'est de cette époque que date le célèbre mammouth jurassien de Praz-Rodet, l'un des derniers d'Europe occidentale. Le rhinocéros laineux disparaît définitivement.

-12'000 ans: Les îlots. Le mammouth laineux ne subsiste plus que dans quelques enclaves du nord de la Sibérie. En Amérique du Nord, il s'éteint en même temps que le grand mammouth de Colomb ainsi qu'une troisième espèce, le mammouth nain qui vit sur des îles au large de la Californie.

-9500 ans: Adieu mammouth. Un dernier refroidissement permet une reconquête temporaire d'une partie de la Russie. Mais ce n'est qu'un répit avant la disparition complète d'Europe continentale du vénérable mammouth laineux.

-6000 ans: Les ultimes. Une petite population de mammouths subsiste jusqu'à cette date sous une forme naine sur l'île de Saint-Paul, dans le détroit de Béring.

-3700 ans (1700 av. J.-C.): Les ultimes (bis). Disparition tardive des derniers mammouths connus, également sous une forme naine, sur l'île Wrangel située dans l'océan Arctique au large de la Sibérie. A cette époque, à 9000 km de là, les Egyptiens en sont déjà à leur XIIIe dynastie !

18 février 1902: Dépouille exhibée. Après un périple rocambolesque de dix mois et 20 000 km à travers la Sibérie, une expédition ramène pour la première fois à Saint-Petersbourg un mammouth en chair et en os presque entier. Conservé dans le sol gelé, le mammouth de la Berezovka est mort étouffé dans une crevasse. Il avait encore de l'herbe mâchée dans la bouche.

-4'500'000 ans

Aux origines. Datation des vestiges de mammouths les plus anciens retrouvés en Afrique du Sud, Ethiopie et Kenya. Mammuthus subplanifrons vit dans un environnement proche des forêts tropicales actuelles.

-2'500'000 ans

Géant toutes catégories. Apparition du mammouth méridional dans le sud de l'Europe. Il pouvait atteindre 4 m au garrot pour 10 tonnes et vivait dans des forêts tempérées. Il a disparu avec leur déclin durant les glaciations les plus froides.

-2'400'000 ans

Premier coup de froid. Début des grandes oscillations climatiques avec une série de trois glaciations. Celles-ci sont moins sévères que les derniers épisodes glacés qui verront plus tard la naissance du mammouth laineux.

-1'500'000 ans

A la conquête de l'Ouest. Le mammouth méridional colonise le nord-ouest du continent américain. Il emprunte le détroit de Béring à sec durant les périodes froides. Puis il donne naissance au mammouth de Colomb, également de très grande taille, qui s'avance vers le sud jusqu'au Costa Rica.

-600'000 ans

Manger des herbes. Apparu en Sibérie, adapté à un climat plus froid et à des milieux ouverts, le mammouth des steppes colonise toute l'Eurasie. Il remplace peu à peu le mammouth méridional. Son alimentation est mixte avec une dominante herbacée.

-280'000 ans

Le laineux. Premier pic froid de la grande glaciation de Riss. Ce refroidissement provoque la disparition du mammouth des steppes et son remplacement par le mammouth laineux apparu voici 400'000 ans en Sibérie. Plus petit, plus résistant, mieux adapté à la steppe, c'est le mammouth des glaciations par excellence.

-130'000 ans

2e vague. A la fin de la glaciation de Riss, le mammouth laineux colonise à son tour le continent nord-américain où il retrouve et cohabite avec le grand mammouth de Colomb. Tous deux disparaîtront à peu près en même temps que le mammouth laineux en Europe.

-110'000 ans

Hippos et éléphants. Fin d'une période chaude et humide commencée 20'000 ans plus tôt. La faune d'Europe occidentale comprend encore des hippopotames et des éléphants jusque sur les rives de la Baltique. Avec le début de la glaciation de Würm, les mammouths réfugiés en Sibérie sont de retour et remplacent les éléphants.

-100'000 ans

Au carrefour des migrations. Né en Afrique, l'homme moderne colonise le Proche-Orient, carrefour de ses routes migratoires vers l'Extrême-Orient et l'Océanie d'abord, l'Europe ensuite, puis enfin la Sibérie et l'Amérique du Nord.

-65'000 ans

Froid, froid, froid. Premier maximum de la glaciation de Würm associé à une extension extrême de la toundra et de la steppe froide en Eurasie.

-42'000 ans

Les premiers artistes. L'homme moderne prend pied en Europe occidentale. Premières manifestations d'art pictural à la grotte Chauvet voilà 35'000 ans.

-33'000 ans

Des huttes en os. En Ukraine,
en Russie, en République tchèque, les chasseurs fondent leur artisanat sur les défenses et les os des mammouths, mettant à profit les cimetières naturels de ces grands animaux. Ils utilisent leurs ossements pour construire d'imposantes huttes d'habitation. La quasi-sédentarisation des chasseurs-cueilleurs témoigne de l'abondance de proies qu'offre la steppe des mammouths.

-28'000 ans

Neandertal s'évanouit. Dernières traces de l'homme de Neandertal dont la disparition demeure une des plus grandes énigmes de la science. Hybridation avec l'homme moderne  ? Concurrence avec ce dernier  ?

-20'000 ans

Froid, froid, froid bis ! Deuxième maximum glaciaire encore plus intense que le premier. Le volume des glaces continentales représente 55 millions de km3. Un réchauffement suivra qui mettra en place le climat que nous connaissons.

-20'000 ans

L'empire du mammouth. Le mammouth laineux est abondant dans pratiquement toutes les régions plates d'Europe et de Sibérie. En Alaska, il bute contre le grand glacier des Rocheuses qui le sépare des populations de mammouths américaines.

-14'000 ans

La débandade. Disparition progressive par le sud de la plus grande partie de l'Europe et de la Sibérie. C'est de cette époque que date le célèbre mammouth jurassien de Praz-Rodet, l'un des derniers d'Europe occidentale. Le rhinocéros laineux disparaît définitivement.

-12'000 ans

Les îlots. Le mammouth laineux ne subsiste plus que dans quelques enclaves du nord de la Sibérie. En Amérique du Nord, il s'éteint en même temps que le grand mammouth de Colomb ainsi qu'une troisième espèce, le mammouth nain qui vit sur des îles au large de la Californie.

-9500 ans

Adieu mammouth. Un dernier refroidissement permet une reconquête temporaire d'une partie de la Russie. Mais ce n'est qu'un répit avant la disparition complète d'Europe continentale du vénérable mammouth laineux.

-6000 ans

Les ultimes. Une petite population de mammouths subsiste jusqu'à cette date sous une forme naine sur l'île de Saint-Paul, dans le détroit de Béring.

-3700 ans (1700 av. J.-C.)

Les ultimes (bis). Disparition tardive des derniers mammouths connus, également sous une forme naine, sur l'île Wrangel située dans l'océan Arctique au large de la Sibérie. A cette époque, à 9000 km de là, les Egyptiens en sont déjà à leur XIIIe dynastie !

18 février 1902

Dépouille exhibée. Après un périple rocambolesque de dix mois et 20'000 km à travers la Sibérie, une expédition ramène pour la première fois à Saint-Pétersbourg un mammouth en chair et en os presque entier. Conservé dans le sol gelé, le mammouth de la Berezovka est mort étouffé dans une crevasse. Il avait encore de l'herbe mâchée dans la bouche.

Couverture de La Salamandre n°200

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 200
Octobre - Novembre 2010
Article N° complet

Réagir