La reine swertie

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

le dessin de la semaine

« Les tourbières et les prairies humides de montagne sont un véritable bonheur pour les yeux. On dirait qu’un jardinier naturel invisible a disposé les plantes avec un goût particulier pour les couleurs : le jaune des populages des marais, le blanc et le rose des trèfles d’eau et la candeur des linaigrettes et des parnassies des marais. Le tout semble assorti au violet des grassettes communes et au rose des nombreuses espèces de dactylorhizes, dont l’orchis à feuilles larges.

Puis, quand tout ce cortège commence à se faner, c’est le grand moment de la swertie vivace. En fin d’été, du Canada aux Pyrénées, c’est elle la vraie reine des tourbières. Ses superbes fleurs en étoiles sont délicatement peintes d’un beau bleu violacé. Cette gentianacée doit son nom particulier au maître jardinier et botaniste flamand Emmanuel Sweert, qui a vécu entre le 16ème et le 17ème siècle. »

Col Bousson, frontière franco-italienne, août 2015.

D’après Lorenzo Dotti (traduction par Alessandro Staehli)

Articles sur le même sujet

Réagir