Le gardien de la lune

© Jean-Philippe Paul

Rencontre furtive de l'énigmatique engoulevent d'Europe par Jean-Philippe Paul. Un soir de pleine lune en Petite Montagne du Jura.

Avatar de Jean-Philippe Paul
- Mis à jour le
Publié par

« Ce printemps est tellement pluvieux, les fenêtres météo tellement éphémères, il faut absolument profiter de la soirée de pleine lune annoncée. Tente, casse-croûte, lampes frontales,… ce sera un week-end de camping sauvage avec les enfants. Direction les collines de buis du sud du Jura, avec l’espoir de passer la nuit en compagnie d’un oiseau extraordinaire. L’astre de nuit sort derrière les reliefs calcaires qui bordent l’Ain. Les silhouettes de chênes se détachent sur des cratères d’un autre monde.

Le chant électrique, presque électronique, de l’engoulevent d’Europe retentit soudain. Chacun de nous cesse de chuchoter. De petits cris de vol s’approchent et on devine enfin une silhouette dansante et chaotique sur la voûte bleu nuit. L’envergure de l’oiseau furtif surprend par son importance. Puis, chance inouïe, il se pose sur le buis à quelques mètres. Je bouge un peu pour le placer dans le rond lunaire mais je renonce à prendre le risque de l’effrayer. L’oiseau-branche est immobile. Je ne distinguerai pas de couleur, pas de regard. En un bruissement d’ailes éclair, il disparaît. Sa sérénade monotone et envoûtante nous sortira quelques fois de nos rêves au cours de la nuit.»

Par Jean-Philippe Paul, en Petite Montagne du Jura, le 21 mai 2016

Ce dessinateur naturaliste contribue avec 20 autres artistes à notre rubrique dessin de la semaine.

La semaine dernière, Pierre Baumgart a partagé son observation de huppe dans la région genevoise.

dessin#100

Articles sur le même sujet

Réagir