Un si fort désir d’ailes

Carte géographique (Araschnia levana) / © Stéphane Hette

Montrer ce que l'on ne sait pas voir. Tel est le credo de Stéphane Hette, paparazzi des lépidoptères. En grand connaisseur, avec minutie, soin démesuré du détail et sans retouches, il jette un regard contemplatif sur ces papillons communs. Portfolio et anecdotes exclusives.

Avatar de Nicolas Sauthier
- Mis à jour le
Article d'origine par
Photo de papillons de Stephane Hette

Stéphane Hette / © Cathy Hette

L'effet papillon

Stéphane Hette a créé la polémique avec ses fameux papillons sur fond blanc. Insectes manipulés, scènes recomposées, lépidoptères endormis ? Loin de cette agitation, La Salamandre publie cette série de clichés tout fraîchement sortis du boîtier de l'auteur des «Ailes du désir».
Graphiste de métier, devenu photographe par passion sur le tard, Stéphane Hette est maître dans l'art de la photo dépouillée. Sans doute l'influence de sa passion pour l'art japonais. Ne signe-t-il pas ses images de hankos carmin ? Les scènes de shooting sont très travaillées en termes de cadrages, de lumière – il travaille dans certains cas avec huit flashes ! – et de décor.

Les papillons, eux, sont aux petits oignons. Le «photographiste», entouré d'amis entomologistes, les élève et recrée leurs conditions de vie à son domicile ou en extérieur. Eclosions, maladies, émergences rythment ses jours et ses nuits. Ainsi que la recherche des plantes hôtes, différentes pour chaque espèce, à prélever sans nuire au biotope.
Au final, des centaines d'heures d'attente et de patience pour des clichés d'une rare beauté et d'une élégance folle qui valent à l'artiste établi en Champagne-Ardenne une reconnaissance internationale.

images-nature.eu

Couverture de La Salamandre n°205

Cet article est extrait de La Salamandre
n° 205
Août - Septembre 2011
Article N° complet

Articles sur le même sujet

Réagir